Autriche : naissance naturelle d'un panda dans un zoo de Vienne

le
0
Autriche : naissance naturelle d'un panda dans un zoo de Vienne
Autriche : naissance naturelle d'un panda dans un zoo de Vienne

Et de trois ! La femelle panda Yang Yang, star du zoo de Shönbrunn, à Vienne (Autriche), a donné naissance à son troisième petit ce mercredi. Après Fu Long, né en août 2007 et Fu Hu, arrivé trois ans plus tard, le nouveau-venu - qui n'a pas encore été baptisé, est la nouvelle fierté du parc autrichien. Et pour cause : comme ses grands frères, il a été conçu de façon entièrement naturelle, contrairement à ce que l'on peut observer dans de nombreux autres zoos, qui ont recours à l'insémination artificielle.

«Aucun autre zoo européen n'a jusqu'ici réussi à élever cette espèce animale par des voies naturelles», s'est félicité un responsable de Schönbrunn. La reproduction des pandas géants est pour le moins laborieuse, les femelles n'étant fertiles que deux ou trois jours par an. Ce qui laisse peu de temps aux mâles pour les convaincre de se reproduire... Ainsi, en Ecosse, si la grossesse de la célèbre femelle panda Tian Tian, mascotte du zoo d'Edinbourg, est confirmée, elle sera le fruit d'une insémination artificielle pratiquée en avril dernier, l'animal n'ayant jamais été disposée à s'accoupler.

Une créature de 100 grammes et 10 centimètres

Devant l'émoi suscité par la naissance de ce petit être à la peau rose couverte de duvet blanc, pesant à peine 100 grammes et mesurant 10 centimètres, la directrice du zoo, Dagmar Schratter, rappelle avec inquiétude que «la mortalité des pandas géants lors de la première année est de 40%». «Même si nous nous réjouissons, nous devons rester réalistes», souligne-t-elle au sujet de cette espèce de mammifère toujours en voie de disparition. Il n'en reste qu'environ 1 600 dans le sud-ouest de la Chine, région d'où cet ursidé est originaire.

S'il parvient à atteindre l'âge adulte, le petit de Yang Yang pourra rejoindre ses frères en Chine, où ils ont été replacés à l'état sauvage à l'âge de deux ans, comme le stipule l'accord passé entre le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant