Autriche-Débat houleux entre les deux candidats à la présidence

le
0
    VIENNE, 1er décembre (Reuters) - Les deux candidats à 
l'élection présidentielle autrichienne du 4 décembre se sont 
apostrophés jeudi lors d'un débat télévisé houleux à deux jours 
du scrutin.  
    Les sondages donnent Nobert Hofer, candidat du FPÖ (Parti de 
la liberté), et Alexander Van der Bellen, candidat indépendant 
et ancien dirigeant écologiste, au coude-à-coude. En cas de 
victoire, Norbert Hofer deviendrait le premier chef d'Etat 
d'extrême droite au sein de l'Union européenne. 
    Le scrutin organisé dimanche fait suite à l'annulation du 
second tour en mai dernier, pour cause d'irrégularités. Van der 
Bellen l'avait emporté avec quelque 31.000 voix d'avance.  
    Les deux candidats, qui font campagne maintenant depuis près 
d'un an, ont clairement manifesté leur agacement l'un vis-à-vis 
de l'autre jeudi soir.  
    Norbert Hofer a notamment accusé son rival d'avoir été 
communiste, ou un espion. "C'est la chose la plus malveillante 
que j'ai entendue depuis longtemps (...). C'est ridicule", a 
répondu Alexander Van der Bellen.  
    L'animateur du débat, retransmis sur la chaîne publique ÖRF, 
a tenté en vain d'évoquer les programmes des candidats mais 
chacun a continué à lire à voix haute des déclarations 
controversées de son adversaire pour tenter de le discréditer. 
     
    VOIR AUSSI:  
    AVANT-PAPIER L'extrême droite aux portes de la présidence en 
Autriche   
 
 (Shadia Nasralla; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant