Autriche : 27 ans et déjà ministre des Affaires étrangères

le
0
Entre Gerald Klug (à gauche), ministre de la Défense, et Wolfgang Brandstetter (à droite), ministre de la Justice, Sebastian Kurz marque la relève de la politique autrichienne.
Entre Gerald Klug (à gauche), ministre de la Défense, et Wolfgang Brandstetter (à droite), ministre de la Justice, Sebastian Kurz marque la relève de la politique autrichienne.

"Au cours de ma première journée au bureau, j'ai eu l'occasion de signer le livre de condoléances pour Nelson Mandela, afin d'exprimer respect et admiration." À peine nommé, Sebastian Kurz prend déjà à bras le corps les dossiers de son ministère... via son compte Twitter. Âgé de seulement 27 ans, le Viennois s'est vu confier le poste de ministre des Affaires étrangères autrichiennes, devenant ainsi le plus jeune chef de la diplomatie européenne actuellement en poste, de quarante ans le cadet de son homologue français Laurent Fabius. Une nomination qui survient après la formation d'une "grande coalition" entre les membres de son parti l'ÖVP (chrétien-démocrate) et leurs homologues sociaux-démocrates du SPÖ, qui ont remporté en septembre - non sans peine - les législatives autrichiennes à une courte majorité, rappelle Le Figaro.

Sebastian Kurz fait donc une nouvelle fois sa rentrée ministérielle. En 2011 déjà, âgée d'à peine 25 ans, la belle gueule blonde des conservateurs avait hérité du portefeuille de l'Intégration. Une tâche loin d'être "facile", selon Peter Ulram, de l'institut Ecoquest. Dans un pays qui connaît une poussée de l'extrême droite - le parti FPÖ a dépassé les 20 % en septembre -, Sebastian Kurz a malgré tout su "changer la manière de discuter de l'immigration", selon le politologue.

Le bilan de sa politique "d'intégration par la performance" a séduit à gauche comme à droite, rappelle la RTBF....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant