[Autres Sports] William Servat : " Pas forcément prévu sur le tableau de marche "

le
0
[Autres Sports] William Servat : " Pas forcément prévu sur le tableau de marche "
[Autres Sports] William Servat : " Pas forcément prévu sur le tableau de marche "
Sans s'enflammer, l'entraîneur des avants du Stade Toulousain William Servat reconnaît que la victoire sur le terrain du Stade Français est un réel pas en avant dans la saison des Rouge et Noir. Il rêve désormais d'un quart de finale à domicile.

William, c’est un gros coup réalisé ce soir…
Réussir une grosse performance au Stade Français, ce n’était pas forcément prévu sur le tableau de marche. C’est une très belle équipe. Ce soir, on a quand même eu de la chance car ils ont joué la majorité du match à 14, et ça a voulu sourire. On a eu du mal jusqu’à la fin. Il faut vraiment féliciter les joueurs, qui ont eu un magnifique état d’esprit et qui ont cru à la victoire jusqu’au bout. On n’avait pas forcément la pression du résultat, car on savait que le Stade Français était une grosse équipe. Il y a eu une volonté de se retrouver sur le combat et sur le jeu, les joueurs ont répondu présent.

Ce soir, c’était un peu « Retour vers le futur » avec ce Clasico contre le Stade Français entre deux équipes au haut niveau ?
Le terme « clasico » peut revenir un peu au goût du jour après ce match. Ça nous rappelle les premiers matchs organisés par Max Guazzini, avec du spectacle, ça faisait une nouvelle promotion pour le rugby, ce qui n’était pas forcément fait auparavant. Aujourd’hui, le terme « clasico » peut revenir, puisque le Stade Français est une très belle équipe, mais on sait très bien qu’on revient de loin. On savoure ce résultat, mais la saison est loin d’être finie. Avec les carences qu’on a pu avoir au début de saison, il est important de savoir où on en est. Effectivement, il y a eu un pas de fait ce soir, c’est une belle chose pour nous, mais tout est loin d’être parfait, il y a encore du travail à accomplir.

Il y a eu gros combat dans ce match, parfois à la limite…
Pourquoi parfois à la limite ? Le rugby est un sport de combat. Ce soir, il y a eu des moments où les joueurs ont mis du combat, et de temps en temps ça a failli déborder. Il y a eu peut-être un petit geste qui a mérité un carton rouge (coup de poing de Danty sur Clerc, ndlr), la vidéo était là pour l’arbitrer. Il ne faut pas s’éterniser là-dessus. On a surtout vu une rencontre avec de l’intensité et des joueurs qui ont mis tous les moyens, des deux côtés. Il y a eu de l’agressivité plutôt saine, ça fait partie de notre sport, et encore heureux qu’il existe des matchs comme ça.

Le groupe n’a-t-il pas été perturbé par les rumeurs annonçant Guy Novès à la tête des Bleus ?
Il y a pas mal d’affabulations de journalistes. Effectivement, tout le monde se pose un petit peu des questions. Aujourd’hui, avant de savoir l’avenir de Guy Novès, la question est de savoir l’avenir du Stade Toulousain. Les joueurs ont envie de se battre pour le club et pour le maillot, c’est le principal.

Le Stade Toulousain a-t-il une tête de champion ?
Je crois qu’il va y avoir six têtes de champion à l’issue du championnat. Sur les six, il y en a deux qui seront directement qualifiés pour les demi-finales et ce sera un gros avantage pour eux. L’objectif est d’avoir un quart de finale à domicile, pour récompenser tous les spectateurs qu’on peut avoir à Toulouse. On s’est donné les moyens d’espérer un quart de finale à domicile et on verra ce que ça pourra donner.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant