[Autres Sports] Une double peine qui passe mal

le
0
[Autres Sports] Une double peine qui passe mal
[Autres Sports] Une double peine qui passe mal
Après la finale perdue contre le Paris Saint-Germain, samedi soir, les Bastiais sont unanimes : M.Bastien a gâché le match en expulsant Sébastien Squillaci (20eme). Et le débat de la double peine est relancé.

La question était sur toutes les bouches : M.Bastien a-t-il eu raison d’expulser Sébastien Squillaci dès la 20eme minute de finale de la Coupe de la Ligue, samedi soir ? Le penalty n’était-il pas suffisant pour cette faute du défenseur central bastiais sur le Parisien Ezequiel Lavezzi ? Alors que Ghislain Printant, le coach du Sporting, a parlé d’un scandale en conférence de presse, ses joueurs ont aussi exprimé leur incompréhension dans les couloirs du Stade de France. A commencer par le principal intéressé, Sébastien Squillaci : « Après cette expulsion, c’était fini, regrette l’ancien Monégasque. J’ai encore du mal à encaisser, il y a un goût d’inachevé. Ça fait quinze ans que je joue au foot et je n’avais jamais eu un tel sentiment d’injustice. Je ne suis pas un joueur violent. J’essaye de l’éviter, je n’ai pas l’intention de faire faute. Je pouvais accepter le penalty, mais le rouge… »

Un sentiment partagé par son capitaine, Yannick Cahuzac. « Ça a gâché la finale, poursuit le milieu de terrain corse. On ne saura jamais si on aurait pu faire quelque chose à onze contre onze. Pour tout le monde, pour le spectacle, ça aurait été mieux qu’il n’y ait pas ce rouge. » « C’est une grande équipe avec des grands joueurs, déclare, de son côté, François Modesto, le défenseur central bastiais. Ils ont gagné 4 à 0. Maintenant, ce qui me déplaît énormément, c’est que pour le spectacle, l’arbitre prend une grave décision au bout de vingt minutes. Il siffle un penalty. Alors je ne sais pas s’il y est ou pas mais, derrière, il y a carton rouge. Jouer à dix contre onze contre Paris, ça devient difficile. C’est dommage car ils nous enlèvent le spectacle et la sanction est vraiment très sévère. C’est comme ça. J’aurais aimé voir s’il y avait une faute comme ça de l’autre côté, il aurait mis rouge mais bon… On savait que ça allait se passer comme ça… »

Alors que le site officiel du SCB titre : « M.Bastien gâche la fête ! », certains Parisiens reconnaissent également la sévérité de la décision de l’arbitre de la rencontre. « La double peine, c'est dur, confie Serge Aurier, le latéral droit du PSG. C’est une décision qui change le match. On en a profité, on était plus serein. Jusque là, même si on commençait à prendre le dessus, les Bastiais étaient dans le match et s'étaient même procurés quelques petites situations. » Des déclarations qui ne devraient pas suffire à réconforter les Bastiais qui ont le sentiment de ne pas avoir pu vraiment jouer cette finale. Une triple peine au final…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant