[Autres Sports] Stade Français : Plisson rêve toujours de la Coupe du monde

le
0
[Autres Sports] Stade Français : Plisson rêve toujours de la Coupe du monde
[Autres Sports] Stade Français : Plisson rêve toujours de la Coupe du monde
Opéré de l'épaule et absent pour au moins trois mois, le demi d'ouverture du Stade Français Jules Plisson (23 ans, 6 sélections) explique dans une interview à L'Equipe qu'il rêve toujours de la Coupe du monde.

Le compte à rebours est lancé pour Jules Plisson, qui s’est gravement blessé à l’épaule le 24 avril dernier et a été opéré cinq jours plus tard. Le demi d’ouverture du Stade Français sera absent trois mois, et va partir en rééducation à Capbreton, au moment où son équipe disputera les phases finales. Mais le moral n’est pas forcément au beau fixe, comme il l’explique dans les colonnes de L’Equipe ce mardi. « Toute la pression que j’avais accumulée cette saison est retombée d’un coup (quand le médecin lui a annoncé que sa saison était terminée, ndlr). Tu mets tout de côté pour être meilleur, progresser chaque jour, jouer les phases finales avec ton club formateur, postuler à l’équipe de France. Tu te fixes des objectifs, tu fais des sacrifices, tu en parles, tu avances, on compte sur toi… Et d’un coup, tu ne sers plus à rien.. (…) Paris, c’est ma ville, le seul club que j’ai connu, c’est une famille pour moi, ça va au-delà du sport. Ne pas aller au bout de cette saison avec eux… Ça fait chier. Vraiment. C’est compliqué d’en parler. (…) Jouer les phases finales avec le Stade Français, c’est mon rêve de gosse. »

Pourtant, le natif de Neuilly-sur-Seine, sélectionné à six reprises en équipe de France, relève la tête quand il évoque la Coupe du monde. Le Mondial débute dans 136 jours, et le jeune international estime qu’il peut être dans le groupe France. « J‘y crois encore, potentiellement c’est possible. Le timing est bon. J’en ai pour trois mois, trois mois et demi. Me prendre serait peut-être considéré comme un risque au début, mais je sais que je serai à 100% si on me donne ma chance. En tout cas, je ferai tout pour. » Reste à savoir si Philippe St-André pense que ce pari risqué peut être relevé...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant