[Autres Sports] Solvénie : Gajic danger numéro 1 pour les Bleus

le
0
[Autres Sports] Solvénie : Gajic danger numéro 1 pour les Bleus
[Autres Sports] Solvénie : Gajic danger numéro 1 pour les Bleus
L'équipe de France va retrouver mercredi soir la Slovénie en quart de finale du Championnat du monde. Une équipe au sein de laquelle les Bleus retrouveront huit joueurs qui évoluent en France, dont le meilleur buteur du tournoi, Dragan Gajic.

Le meilleur joueur depuis le début de ce Mondial joue en France. Ce n'est pas Daniel Narcisse, Thierry Omeyer ou Mikkel Hansen mais...Dragan Gajic. L'ailier droit de Montpellier survole la compétition, dont il est le meilleur buteur (52 réalisations en six rencontres). Le joueur de 30 ans a marqué 9 buts lors de la qualification dimanche contre la Macédoine (30-28). Ce qui correspond à sa moyenne depuis le début du Mondial (8,6 par match). Et face à la Biélorussie, lors des phases de poules, il avait terminé la rencontre sur un 15 sur 17 aux tirs ! De quoi donner beaucoup de confiance au Slovène. « Même si je rate quelque chose de facile, deux, trois ou quatre fois dans le match, l'équipe garde confiance en moi », explique le joueur arrivé dans l'Hérault en 2011.

Sa carrière décolle en France

Une arrivée suite à laquelle il a fallu une période d'adaptation dans une ligue physique, surtout pour un joueur qui n'avait connu qu'une expérience en Croatie en 2010. Mais l'entraîneur du MAHB Patrice Canayer patiente et arrive à profiter de la vitesse et des contres du Slovène. Avec au bout, un titre de champion de France et deux Coupes de France pour Montpellier.

« Il y a des jours où je me demande comment il fait »

Son coéquipier en club Mathieu Grébille, international tricolore, ne tarit pas d'éloges au sujet de son futur adversaire. « Gajic est capable de tirer avec des angles très réduits, glisse le Français. Même à l'entraînement, il y a des jours où je me demande comment il fait ». De son côté, le sélectionneur de l'équipe de France Claude Onesta, ne fait pas une montagne du gaucher slovène. « Il va peut-être marquer 10 buts, comme à chaque fois. S'ils n'en marquent pas d'autre, on gagnera 11 à 10, ironise Onesta en conférence de presse. Plus sérieusement, on ne peut pas faire de plan anti contre-attaque. La meilleure façon de ne pas encaisser de contre-attaque est de marquer en attaque ! On ne pourra pas le prendre en individuel pour l'empêcher d'en faire ».

Mieux qu'en 2013 ?

A l'image de la sélection slovène, Dragan Gajic est modeste face au défi bleu. Mais il veut aussi voir de quoi sa jeune équipe est capable face à la référence. « La France est très physique, nous jouons sur notre vitesse. Si on peut courir comme on aime le faire, on les ennuiera un peu, confie Gajic. Maintenant, on va jouer avec le c½ur, on va être difficile à battre ». Surtout lorsque l'on regarde le dernier Mondial où les coéquipiers de Dragan Gajic avaient terminé quatrièmes.

Julien Duez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant