[Autres Sports] Rémi Garde a envie de rêver

le
0
[Autres Sports] Rémi Garde a envie de rêver
[Autres Sports] Rémi Garde a envie de rêver

Rémi Garde, pensez-vous que vos internationaux reviennent heureux de leur parenthèse internationale ?
Oui, c?est bien pour les quatre internationaux français. On est content pour eux, je suis content pour eux. Bafé a trouvé le chemin des filets, Anthony Réveillère a joué une mi-temps et les autres ont participé et reviennent en pleine forme. Psychologiquement, de gagner en Italie, après le match nul en Espagne, c?est bien. Il faut qu?ils nous reversent ce bon esprit et cette joie de gagner. Mais je n?ai pas de doute.

Comment abordez-vous la période à venir, avec un enchaînement de matchs très important ?
Il y a toujours de la place pour appréhender sous l?angle : « c?est un rythme important, ce sont des matchs difficiles, ça va être compliqué ». Mais on peut aussi dire : « on est là pour ça » ! Mais je le dis souvent aux joueurs : si on sait qu?on va gagner avant le match, il y a moins de saveur que gagner dans la difficulté. On est préparés et on aborde ces matchs dans une position qui est celle qu?on espérait. On aurait pu faire mieux mais ce qui a été fait depuis le début de saison nous donne quelques repères.

Le match face à Reims n?est pas le plus excitant de la série. Le craignez-vous ?
La vigilance n?est pas loin d?être au maximum parce que je sais que cette équipe de Reims a donné du fil à retordre à beaucoup d?adversaires. C?est une équipe difficile à man?uvrer et dont les défaites sont souvent d?un but. Pour un promu, ils s?en sortent relativement bien, ils ont fait un très bon début de saison et même s?ils sont un peu moins bien maintenant, ils ont l?insouciance du promu et n?ont pas le couteau sous la gorge. Donc ils viendront à Gerland pour faire un coup, avec des repères, et ce sera évidemment un match très important pour nous.

Lors des trois derniers matchs, vous avez mené au score avant de vous faire égaliser. Comment l?expliquez-vous ?
C?est difficile à expliquer de manière rationnelle. A Bilbao, ce n?était pas surprenant de les voir revenir dans ce match, parce que c?était une « finale » pour eux. L?équipe a plus de facilité à attaquer qu?à défendre et à se concentrer sur les phases offensives.

« Lisandro est frustré »

Vous êtes la meilleure équipe du championnat à domicile. Etait-ce un objectif pour vous ?
D?être performant à Gerland, oui mais ce que je visais sincèrement à Gerland, c?est que notre public lyonnais ait envie de venir nous voir. Cet objectif passe par des résultats mais aussi des comportements et un état d?esprit. A ce niveau-là, je pense qu?on a répondu présent mais on n?a pas joué les équipes supposées fortes à Gerland, donc il faut rester mesuré. Je veux qu?on soit entreprenant à Gerland et que les supporters se reconnaissent dans l?esprit des joueurs.

Vous allez jouer à 14 heures. Est-ce un horaire qui pose problème ?
C?est un bon horaire, il faut juste commencer le repas un peu plus tôt à la maison ! C?est un bon horaire pour que les supporters viennent au stade. Nous, il faudra s?adapter : ça change la préparation, les habitudes de la journée. On aurait pu s?entraîner à 14 heures mais je ne considère pas qu?on s?adapte en une journée. J?ai plus envie de penser que beaucoup de choses se passent dans la tête. En Angleterre, j?ai joué à 11 heures ou 12 heures et je n?ai pas entendu les joueurs se plaindre? Il ne faut pas donner l?opportunité de penser que l?horaire peut être une excuse.

Après un tel début de saison, l?OL peut-il rêver du titre ?
Non? vous n?êtes pas surpris que je réponde non. (Rires) Mais pourquoi est-ce qu?on devrait se dire qu?on ne peut pas rêver de jouer le titre ? Si on s?interdit de rêver, on est des couillons ! On joue un championnat et le règlement autorise tout le monde à le gagner. On sait très bien que Paris a des arguments supérieurs à tout le monde. Sur certaines périodes, on se dit : « pourquoi pas croire au titre ? » Moi, j?ai envie de rêver, mais je suis réaliste. Ce n?est pas non plus l?objectif : l?objectif est de terminer sur le podium et d?être européen. Alors ne faîtes pas non plus les gros titres avec ça, sinon la prochaine fois, je ferai de la langue de bois.

Contrairement au PSG, avez-vous un avantage à diriger un effectif qui se connaît bien ?
Oui, je pense que c?est important parce qu?il y a des automatismes, sur le terrain et en dehors. Il y a moins de surprise également. Quand on recrute des joueurs, il faut le temps qu?ils se connaissent et s?intègrent.

Comment va Lisandro Lopez ?
Il n?était pas absent des débats, il a juste été sans réussite sur deux occasions. Il travaille beaucoup à l?entraînement pour retrouver de l?efficacité. Comme tous les attaquants, il est frustré quand il ne marque pas? et c?est bon signe. Il est consciencieux à l?entraînement et je n?ai aucun doute à son sujet. Il traverse une période moins efficace mais il reste un joueur d?exception, capable de faire la différence. Fait-il moins la différence sans Bafé Gomis ? C?est possible, c?est une réflexion que vous avez le droit d?avoir? et que j?ai peut-être aussi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant