[Autres Sports] Qatar : " La Marseillaise, ça fait quelque chose " selon Roiné

le
0
[Autres Sports] Qatar : " La Marseillaise, ça fait quelque chose " selon Roiné
[Autres Sports] Qatar : " La Marseillaise, ça fait quelque chose " selon Roiné
Champion du monde avec les Experts en 2011, Bertrand Roiné (33 ans) pourrait devenir dimanche le premier joueur de l'histoire sacré avec deux sélections différentes. Le natif du Maine-et-Loire reconnait que l'événement ne sera pas facile à gérer.

Seul « Français » de la sélection qatarie, Bertrand Roiné (20 sélections avec les Bleus) s'apprête à vivre une fin de dimanche délicate à gérer. Handballistiquement parlant d'abord car se dresse devant lui et ses coéquipiers la meilleure équipe du monde depuis près de dix ans. Emotionnellement parlant ensuite puisque l'ancien arrière gauche de Dunkerque et Chambéry va jouer face à ses anciens coéquipiers, avec lesquels il a décroché le titre mondial il y a quatre ans. « Je ne sais pas comment je vais réagir, explique le joueur de Lakhwiya Doha, selon des propos rapportés par l'Agence France Presse. Ça avait été dur à la Golden League (ndlr : en janvier 2014), je vous avouerais. Quand j'entends la Marseillaise, ça fait quelque chose. »

Assailli par la presse tricolore, Roiné ne s'est pas défilé au moment d'évoquer cette sélection qatarie très cosmopolite alors que les critiques fusent. « C'est beaucoup d'émotions. Il y a six mois, si on m'avait dit que je jouerais la finale avec le Qatar, je ne l'aurais jamais cru. Je prends beaucoup de plaisir. J'entends parler de mercenaires, mais on n'est pas du tout ça, on joue avec le c½ur. On donne tout ce qu'on a, on est une vraie équipe. Ce n'est pas par hasard si on est en finale. »

Devenu joueur international du Qatar suite à un choix de vie en 2012 quand Chambéry ne l'a pas prolongé, Bertrand Roiné « profite » des règles de la Fédération internationale qui autorisent un joueur qui n'a plus jouer en sélection depuis trois ans à porter le maillot d'une autre équipe. Et il ne compte pas bouder son plaisir : « Je pense qu'on ne fera jamais taire les critiques. Après chaque match, je regarde les réseaux sociaux ou les sites. A chaque fois, les gens parlent et parlent mal. Que voulez-vous dire ? Moi, j'ai ma vie, j'ai mes amis. Ils peuvent dire ce qu'ils veulent. Pour moi, ça ne change rien. On a une équipe qui est géniale. On prend plaisir, ça fait un an qu'on est ensemble. On est solidaire. Après, les gens peuvent penser ce qu'ils veulent, ça ne n'empêchera pas de vivre ce moment à fond. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant