[Autres Sports] Pour Roger Federer, c'est " un grand jour "

le
0
Vainqueur de la Coupe Davis avec la Suisse, après sa victoire contre Richard Gasquet, Roger Federer ajoute ainsi une nouvelle ligne à son immense palmarès. Le numéro deux mondial revient sur cet exploit.

Roger Federer a mis les bouteilles de champagne de côté pendant quelques minutes pour répondre aux questions des journalistes en conférence de presse. Le numéro deux mondial savoure évidemment ce nouveau titre ajouté à son palmarès et met en avant l'importance d'une telle victoire pour son pays. « Je suis très content. C'est un sentiment extraordinaire de fêter cette grande victoire avec mes amis, dans une grande ambiance, a noté Roger Federer en conférence de presse. C'était un privilège de jouer. C'est un grand jour pour le sport et notre pays. Nous sommes un petit pays et on ne gagne pas de grands événements sportifs toutes les semaines. C'est formidable. On s'est très bien amusé. »

« Je pense que ce n'est pas encore la fin »

Et lorsque le joueur aux 17 titres en tournois du Grand Chelem compare ce titre aux précédents, il explique : « Chaque chose est différente mais au bout du compte, c'est un match de tennis. On ressent beaucoup d'émotions. Je suis heureux et soulagé. On voulait vraiment cette victoire. En menant 2-1, on sentait que l'on s'en approchait de plus en plus. Cela a été une des meilleures émotions de toute ma carrière, cela ne fait aucun doute. Je pense que ce n'est pas encore la fin ».

« Lundi, mardi, je pensais ne pas pouvoir jouer trois jours »

Visiblement très diminué lors de son match de vendredi contre Gaël Monfils, le Suisse de 33 ans est revenu sur la gestion de sa blessure : « Nous avons beaucoup parlé entre nous, nous avons envisagé toutes les possibilités pour ce week-end. Nous avons essayé de voir comment je pouvais me sentir bien le plus vite possible en sachant que ce n'était pas la fin de ma carrière, en sachant que je pouvais encore jouer l'année prochaine. Il fallait que mon corps prenne le temps de guérir. Lundi, mardi, je pensais ne pas pouvoir jouer trois jours. Après vendredi, j'ai pensé qu'il y avait peut-être une chance. C'est là où j'ai eu le plus confiance. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant