[Autres Sports] Philippe Saint-André : " Il va falloir élever notre niveau "

le
0
[Autres Sports] Philippe Saint-André : " Il va falloir élever notre niveau "
[Autres Sports] Philippe Saint-André : " Il va falloir élever notre niveau "
Le sélectionneur de l'équipe de France Philippe Saint-André est revenu sur son XV de départ contre l'Irlande samedi (18h). PSA compte sur une prise de risques de ses joueurs et un banc efficace pour battre les vainqueurs du Tournoi 2014.

Philippe Saint-André, pourquoi un  seul changement par rapport à l'équipe victorieuse contre l'Ecosse ?
Parce qu'Alexandre Menini est blessé, et donc Eddy (Ben Arous) rentre. On a envie d'enchaîner une deuxième victoire d'affilée. On a gagné le premier match, on sait que tout n'a pas été parfait. Même s'il y a eu beaucoup d'intentions, beaucoup d'investissement. Donc cette semaine on a travaillé sur les choses à progresser. On va se préparer pour un match de haut niveau, de haute intensité en Irlande.

Avez-vous eu à l'idée d'aligner Morgan Parra d'entrée ?
Morgan revient, on est content qu'il revienne. En plus il a bien travaillé, il fait une belle rentrée. Mais Rory Kockott c'était sa première titularisation, il a collé au ballon, il s'est beaucoup déplacé. Il a une qualité de passe exceptionnelle, il a été bon dans les duels. Je crois qu'il mérite de commencer une deuxième fois titulaire avec Camille Lopez.

Vous avez deux piliers gauche au profil différent. Pourquoi avoir choisi de faire débuter Ben Arous et faire entrer en cours de match Debaty ?
Sur les derniers matchs de Coupe d'Europe avec le Racing il était titulaire, notamment quand le Racing a été gagné à Northampton. Eddy a fait une mi-temps de grande qualité la semaine dernière. Tant en mêlée et qu'aussi au niveau du déplacement. Il conteste trois ballons qu'il gagne. C'est pour cela qu'on a fait le choix de commencer avec Eddy.

Brice Dulin n'est pas suffisamment remis pour être dans le groupe ?
Il travaille avec nous, il progresse. Après, il n'est pas encore à 100% sur une épaule et un bras, au niveau de la passe, au niveau du plaquage. On ne peut pas jouer des matchs de très haut niveau en Irlande, avec l'intensité qu'il va y avoir avec un joueur qui n'est pas à 100%. Je peux vous assurer que Scott Spedding sera prêt.

« Il va falloir oser, prendre des risques, jouer au rugby, être solidaires, enthousiastes »

En gardant quasiment la même équipe, l'objectif est d'élever son niveau ?
Il va falloir élever son niveau. On va en Irlande, on sait qu'un match en Irlande n'est jamais facile. Il va falloir mettre les ingrédients. D'abord il va falloir être efficace sur notre conquête, être disciplinés, bons défensivement. Après il va falloir oser, prendre des risques, jouer au rugby, être solidaires, enthousiastes. Et faire surtout un match de très haut niveau.

Le banc va-t-il faire la différence ?
C'est vrai que les Irlandais ont une belle équipe et font beaucoup de jeu. Maintenant, dans le rugby moderne, ce ne sont pas que les quinze qui commencent. A ma génération, il fallait qu'un joueur se casse la jambe pour qu'on rentre sinon on commençait à quinze, on finissait à quinze. Maintenant on est dans une autre dimension, une autre stratégie. Maintenant on perd à 23, on gagne à 23. Et c'est vrai que les joueurs qui sont sur le banc sont capables d'amener des solutions en fin de match avec leur puissance.

Ce match est aussi l'occasion de marquer son territoire face à l'Irlande avant de la retrouver lors de la Coupe du monde ?
C'est important surtout parce que c'est le deuxième match des VI Nations, notre premier déplacement à l'extérieur. Et si on veut gagner ce Tournoi des VI Nations il faut une victoire en Irlande. Après c'est vrai que psychologiquement en plus c'est des Irlandais qu'on retrouvera en poule lors de la Coupe du monde.

Comment travaillez-vous pour être plus précis et efficace ?
En retravaillant un petit peu nos gammes, la précision, la vitesse d'exécution. On travaille aussi techniquement pour bien jouer les surnombres qu'on a pu se créer. Il faut que nos joueurs samedi n'aient aucun frein à main, qu'ils aient de la confiance, qu'ils mettent énormément de combats, de détermination. Des fois quand vous mettez tout cela, le bon rebond tombe dans vos bras.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant