[Autres Sports] P.Saint-André : " Avoir plus de maturité "

le
0
[Autres Sports] P.Saint-André : " Avoir plus de maturité "
[Autres Sports] P.Saint-André : " Avoir plus de maturité "
Dimanche matin, Philippe Saint-André a débriefé devant la presse la première sortie du XV de France dans le Tournoi 2015 achevée samedi par un succès poussif face à l'Ecosse au Stade de France (15-8). S'il reconnaît les lacunes de ses joueurs, le sélectionneur tricolore apprécie qu'ils aient " beaucoup tenté ".

Une victoire étriquée
« Est-ce que les Blacks ont eu de la marge contre les Écossais (ndlr : lors de la tournée d'automne) ? Ils ont gagné à la 73eme minute. L'Écosse a aussi mis 40 points à l'Argentine. Je crois que très peu de pays ont aujourd'hui de la marge contre l'Écosse. »

La finition défaillante
« Nous avons beaucoup tenté dans cette rencontre où il y a eu énormément de temps de jeu et peu de mêlées. En première période, nous avons plus joué sur la latéralité et en deuxième mi-temps, on a plus joué sur nos points forts, sur notre puissance. Ce sont des matchs qu'il faut savoir gagner et je ne suis pas sûr qu'on aurait réussi à le faire il y a deux ans. Nous avons eu la possession de balle, à nous d'avoir plus de maturité, surtout à quinze contre quatorze, à l'image des Irlandais à Rome, très réalistes, et arriver à être plus patient près des lignes. »

Le physique
« Physiquement, on est mieux qu'au mois de novembre, mieux qu'au VI Nations de l'an dernier et beaucoup mieux qu'à celui d'il y a deux ans. »

La philosophie de jeu et le jeu au pied
« Ce qui a manqué dans ce match, c'est que, quand on franchissait, il y avait à chaque fois quatre ou cinq joueurs pour nettoyer au lieu d'être efficace sur les deux-trois premiers mecs. Du coup, d'une bonne opportunité, on consomme trop de joueurs dans le nettoyage et on passe en sous-nombre. Il y avait aussi des solutions sur le jeu au pied offensif mais on a manqué d'alternance dans ce secteur. On a un peu trop récité en première mi-temps mais les Écossais ont aussi bien défendu. On aurait dû mieux utiliser le jeu au pied. Il faut alterner au large, au près et au pied. Et ça, on ne l'a pas fait. Il faut savoir jouer au pied, y compris sous pression, plutôt que de '' surutiliser '' les avants. Mais on ne blâme pas non plus Camille Lopez, dont ce n'était que la cinquième sélection (ndlr : en fait, le Clermontois en est à 6). L'Écosse est une belle équipe, très bien en place défensivement et qui conteste beaucoup les ballons. Ils ont été très bons même si je pense qu'on leur a fait mal aussi et qu'ils ont terminé en difficulté. »

La touche
« On a vingt touches pour nous, on gagne dix-huit ballons et on en perd seulement deux. C'était pourtant leur gros point fort. Les Écossais ont eu onze touches et on leur en pique deux. On a été efficace dans ce domaine. On aurait aimé leur faire plus mal en mêlée mais il n'y en a eu que sept. »

Fofana, Bastareaud et les lancements de jeu difficiles
« Wesley fait beaucoup de passes maintenant. Il a bien sûr des qualités de puncheur mais il fait aussi des passes. Mathieu a également fait un match de qualité. On peut se servir de lui en leurre et créer de l'animation autour de lui. Ce n'est pas la problématique. On n'a seulement pas franchi ce cap des sept points d'avance qui nous aurait permis d'accumuler de la confiance et de nous libérer. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant