[Autres Sports] Novak Djokovic : " Une grande performance "

le
0
[Autres Sports] Novak Djokovic : " Une grande performance "
[Autres Sports] Novak Djokovic : " Une grande performance "
Après avoir battu Andy Murray en deux sets, Novak Djokovic a reconnu qu'il avait joué un grand match face à un adversaire en grande forme actuellement.

Novak, on ne vous a pas vu avec un masque d'Halloween aujourd'hui...
Je ne sais pas quoi vous répondre. Je n'ai pas poursuivi cette tradition que j'avais instaurée ici. Peut-être les prochaines années, mais pas cette année. Sur le plan du tennis, c'était très bien. Une grande performance. Contre Andy, c'est toujours très physique. On a de longs échanges, on a un style de jeu très similaire et c'est souvent quelques points seulement qui font la décision, c'est ce qui s'est passé au premier set. J'ai fait ce break crucial et dans le deuxième, il menait d'un break. Je me suis un peu frustré avec quelques occasions ratées, quelques balles de break ratées. J'ai réussi à revenir dans le match. J'ai bien retourné et bien servi assez précisément quand c'était important. C'était une bonne arme aujourd'hui. Généralement, c'est difficile de gagner facilement son service contre Murray parce qu'il est l'un des meilleurs retourneurs. J'ai réussi à le faire quelquefois. Aujourd'hui, cela m'a beaucoup aidé.

Vous avez une sorte d'avantage sur le plan moral contre lui ?
Oui, il y a une sorte d'ascendant, un avantage quand on joue contre un des principaux rivaux en sachant que l'on a gagné  les trois ou quatre derniers matchs que l'on a joués contre lui mais ce n'est pas cela qui joue le rôle le plus important pendant le match lui même.

Mais vous pensez savoir comment le battre maintenant ?
Oui, je crois que je connais son jeu aussi bien que lui connaît le mien d'ailleurs. Il n'y a pas vraiment de secret. Comme je l'ai dit, nos styles se ressemblent beaucoup, nos yeux sont sur le jeu de fond de court et on est tous les deux des retourneurs agressifs qui avancent dans le court, c'est un peu le jeu du chat et de la souris quand on joue l'un contre l'autre. Celui qui arrive à bien man½uvrer l'adversaire et qui reste très calme sur le plan émotionnel et très lucide est celui qui prend l'avantage mais cela peut aller dans un sens comme dans l'autre. Ce sont les clés en tout cas pour gagner un match contre Andy.

À l'US Open, vous avez dit que si vous avanciez dans le court, vous aviez physiquement l'avantage mais il a beaucoup travaillé dernièrement.
Oui, il a un calendrier incroyable. Il a joué presque sept semaines d'affilée, il essaie de se qualifier pour Londres et ce n'était pas facile pour lui parce qu'il a joué énormément de matchs, la finale de Valence pendant 3 heures 30, puis il est arrivé ici. Les deux premiers matchs, il a très bien joué. Et dans ces cas là, le corps subit de  gros efforts et souffre. Il a fait de son mieux aujourd'hui. Il a fait ce qu'il pouvait mais est-il en forme ou pas physiquement ? C'est à lui qu'il faut poser la question. J'étais peut-être le plus frais sur le court des deux en tout cas. Je crois qu'à ce stade, c'est un avantage que je dois utiliser.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant