[Autres Sports] Nasser Al-Khelaïfi et les dossiers chauds du PSG

le
0
[Autres Sports] Nasser Al-Khelaïfi et les dossiers chauds du PSG
[Autres Sports] Nasser Al-Khelaïfi et les dossiers chauds du PSG
Interrogé par nos confrères du Parisien, Nasser Al-Khelaïfi évoque les dossiers chauds du Paris Saint-Germain. Le président du club de la Capitale assure notamment que Laurent Blanc n'est pas menacé. Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani devraient aussi rester. L’avenir de Blanc

Suite à l’élimination en quarts de finale de la Ligue des Champions (contre le FC Barcelone), Laurent Blanc, l’entraîneur parisien, est-il menacé ? Alors que les noms de Rafael Benitez (Naples) ou encore de Jürgen Klopp (Dortmund) ont été cités par la presse étrangère, Nasser Al-Khelaïfi, le président du club de la Capitale, renouvelle sa confiance à son coach, qui reste en course pour un triplé historique. « J'ai été très déçu du traitement infligé à Laurent, a-t-il expliqué ce mardi dans les colonnes du Parisien. Il a été champion du monde en 1998. En tant qu'entraîneur, il a réalisé une grande saison avec Bordeaux, il a obtenu de bons résultats avec l'équipe nationale et fait un excellent travail (avec nous). Il est bien vu, jeune, et il est français. Les critiques le visant sont injustes. On peut gagner les quatre titres nationaux cette saison (ndlr : au triplé Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue, le président ajoute le Trophée des champions), ce serait historique. Il peut écrire l'histoire comme en 1998. Un départ de lui-même ? Non. » Une position apparemment irrévocable, même en cas d’échec sur l’un des derniers tableaux.


Un successeur à Leonardo ?

Depuis le départ de Leonardo, c’est Olivier Létang (directeur sportif adjoint) qui se charge des affaires courantes et la situation pourrait rester en l’état. Et ceci malgré les bruits annoncent notamment une éventuelle arrivée du Monégasque Luis Campos. « Olivier Létang fait du bon travail, explique Nasser Al-Khelaïfi. Aujourd'hui, beaucoup de joueurs veulent nous rejoindre. C'est plus facile qu'il y a trois ans. Un retour de Leonardo ? J'ai une bonne relation avec lui, tout le monde le sait. Il a bien travaillé avec nous. Je lui souhaite le meilleur mais, pour l'instant, on a Olivier Létang. » Et à l’avenir ?


Vers une revue d’effectif

Alors que l’Argentin Ezequiel Lavezzi ou encore l’Uruguayen Edinson Cavani sont annoncés sur le départ, Nasser Al-Khelaïfi ne cache pas que l’effectif parisien a sûrement besoin de sang neuf pour poursuivre son ascension et franchir un nouveau cap sur la scène européenne. « Ce n’est pas encore la fin d’un cycle, analyse le président parisien. Mais il faut se poser et réfléchir pour régénérer l’équipe. On a déjà 5 ou 6 joueurs d’avenir. On ne va pas changer les 11 joueurs. On veut aussi des garçons d’expérience. Avec Olivier Létang, on va discuter avec le coach pour connaître ses besoins et essayer de lui donner les moyens d’atteindre notre objectif, notre rêve : gagner un jour la Ligue des Champions. »


Les contraintes liées au fair-play financier

Le Paris Saint-Germain pourrait bénéficier d’une rallonge de vingt millions d’euros pour le Mercato d’été, mais Nasser Al-Khelaïfi garde tout de même en travers de la gorge les sanctions liées à la mise en place du fair-play financier. « Ce n’est plus seulement le problème du PSG, mais celui de tous les clubs, confie le président parisien. (…) L’UEFA doit changer les règles, j’ai confiance en elle pour qu’elle le fasse. (…) Nous, il nous a handicapés et nous a clairement ralentis. Sans ces sanctions, on peut imaginer que Di Maria serait au PSG cette saison. »


Un départ de Zlatan ?

Malgré une saison en dents-de-scie, notamment marquée par sa récente suspension en Ligue 1, Zlatan Ibrahimovic (33 ans) reste l’un des hommes clés du projet parisien et le départ du Suédois n’est absolument pas sur le départ. « La question ne se pose même pas, déclare Nasser Al-Khelaïfi. Il reste avec nous la saison prochaine, c’est sûr. Tout comme Pastore qui a été le premier à croire au projet. Il (Ibrahimovic) a encore un an de contrat, et il ne faut pas oublier Cavani. Je ne sais pas ce que Zlatan veut faire après 2016. On va discuter ; j’aimerais le garder au club dans un rôle à définir. On veut garder notre star. Cavani ? Je n’ai pas de rendez-vous avec lui. Il est jeune et c’est le futur du club. Il a besoin de plus de confiance, mais son dernier match prouve son talent. Il sera parisien la saison prochaine. » On demande tout de même à voir...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant