[Autres Sports] Montpellier : Lo.Nicollin dézingue le recrutement

le
0
[Autres Sports] Montpellier : Lo.Nicollin dézingue le recrutement
[Autres Sports] Montpellier : Lo.Nicollin dézingue le recrutement
Déçu du rendement de son équipe depuis le début de la saison, Louis Nicollin n'a pas hésité à pointer du doigt ses recrues estivales. Le charismatique président de Montpellier est également revenu sur l'occasion raté de recruter le Marseillais André-Pierre Gignac.

« Loulou » fait encore des siennes. Louis Nicollin n'a pas hésité à tacler sèchement le recrutement de son club à l'intersaison lors d'un tchat organisé par le quotidien Midi-Libre. « Avec les quatre que l'on a recrutés, on n'a pas eu la main heureuse, a affirmé le très volubile président du MHSC. Ce n'est pas un fiasco mais... Gissi (ndlr : défenseur central suisse), il a joué un match et on l'a viré. Lasne, ce n'est pas si tocard que ça. Bérigaud vient de marquer (ndlr : sur la pelouse de l'Evian TGFC). Barrios, Courbis m'a dit que c'était l'affaire du siècle, pour le moment, c'est le casse du siècle (ndlr : l'attaquant prêté par le Spartak Moscou n'a inscrit aucun but). Il faut que trois ou quatre joueurs partent sinon on ne recrutera pas, ça c'est sûr. En espérant de finir dans les dix premiers. »

« Gignac ? C'était réglé d'avance »

Le patron du club héraultais est également revenu sur le moment où il est passé à côté du recrutement d'André-Pierre Gignac. « S'il n'y avait pas eu deux-trois cons qui m'ont dit de pas le faire... Sinon, avec mon ami Labrune (ndlr : le président de l'OM), c'était réglé d'avance. Et l'OM payait les 3/4 du salaire. Et s'il flambait, on touchait la moitié du transfert futur... Mais bon... » On comprend sa déception après le début de saison canon de l'attaquant marseillais, qui a inscrit dix buts en douze matchs de championnat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant