[Autres Sports] Miami revient de loin, San Antonio assure, OKC trébuche

le
0
[Autres Sports] Miami revient de loin, San Antonio assure, OKC trébuche
[Autres Sports] Miami revient de loin, San Antonio assure, OKC trébuche

Le Heat aime les records mais aime surtout se faire peur. Comme face à Boston, où Miami avait effacé un retard de 17 points, cette fois-ci, c'est un écart de 27 points que les partenaires de LeBron James ont réussi à combler. Une performance incroyable pour une équipe qui ne cesse de surprendre. Après une première période catastrophique, où Cleveland a complètement dominé la rencontre avec notamment une domination au rebond (27-12 à la pause) et un 19-0 lors du deuxième quart, les Floridiens se sont réveillés sous la houlette de LBJ, indigent en première période (6pts et 4 ballons perdus), mais All Star en deuxième (25pts, 12rbds et 10pds au final) avec le 4eme triple-double de sa saison. On notera au passage l'excellente adresse à trois points de Shane Battier qui aura relancé les siens en début de troisième quart avec trois paniers primés consécutifs (0/4 à la pause puis 3/3 après le repos). Le Heat est plus que jamais au sommet de la Conférence Est.

Memphis tombe OKC, San Antonio capitalise

A l'Ouest, le choc de la nuit opposait Memphis à OKC. Une rencontre au sommet entre les deuxièmes et les troisièmes de la Conférence et qui a tourné en faveur des Grizzlies en toute fin de rencontre. Il aura fallu une claquette de Marc Gasol (14pts, 15 rbds) à la fin de la prolongation pour battre le Thunder. Au cours d'un match assez défensif, c'est le talent dans la raquette côté Memphis qui a fait la différence malgré un bon Kevin Durant (32pts, 8rbds et 3pds) en face. Portés par un énorme Zack Randolph (15pts, 18rbds), les Grizzlies confirment leur bonne forme actuelle et infligent une deuxième défaite consécutive à OKC. Les hommes de Scott Brooks sont dans le dur depuis quelques semaines. En revanche, tout va bien pour San Antonio qui, même privé de Tony Parker, s'en remet à Tim Duncan (25pts, 13rbds et 4 contres) pour enfiler les victoires (ndlr : six victoires et deux défaites depuis la blessure de TP). Cette fois-ci, la victime se nomme Golden State. Les Warriors se sont bien battus (-4 à 3 minutes de la fin de la rencontre) mais les partenaires d'un efficace Nando de Colo (10pts, 2pds, 3rbds) ont encore une fois été impitoyables dans le money time. Avec 52 victoires et 16 défaites, les Spurs prennent de l'avance sur OKC.

Retour gagnant pour Carmelo Anthony avec les Knicks

Dans les autres matchs de la nuit, Boston a encore perdu face à New Orleans, la faute à une claquette d'Anthony Davis suite à un shoot manqué d'Eric Gordon. Malgré le retour de Kevin Garnett (20pts, 6rbds et 3pds), les Celtics ont subi un nouveau revers après avoir pourtant compté 10 points d'avance à la pause, et même 13 au début du troisième quart. En 10 minutes, Boston encaisse un 32-9 fatal et perd ses illusions au buzzer. Comme face au Heat il y a deux jours. Cruel. Les Clippers n'ont pas fait de détail face aux Sixers (101-72). A l'issue d'une prestation collective aboutie (onze marqueurs différents), les joueurs de Los Angeles ont conforté leur quatrième place à l'Ouest. Retour à l'Est où ce sont les Knicks qui ont profité du retour de Carmelo Anthony (21pts à 7/14 aux tirs et 8rbds) pour dominer Orlando (106-94) et asseoir leur troisième place. Enfin, Houston a éloigné un peu plus Utah (100-93) des playoffs. Avec 24pts et 6pds, Jérémy Lin a été le grand artisan de la victoire des Rockets.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant