[Autres Sports] McLaren : Alonso allume les dirigeants de Ferrari

le
0
[Autres Sports] McLaren : Alonso allume les dirigeants de Ferrari
[Autres Sports] McLaren : Alonso allume les dirigeants de Ferrari
Parti de Ferrari pour McLaren cette saison, Fernando Alonso a envoyé plusieurs piques aux dirigeants de l'écurie italienne, ce dimanche dans un entretien accordé à L'Equipe.

Depuis le début de la saison, Fernando Alonso tente tant bien que mal de dompter sa monoplace en fond de grille. De retour à McLaren en début d'année, le pilote espagnol galère autant que son écurie à se battre à armes égales avec les Mercedes, Ferrari et autres Williams. Ce week-end encore en Espagne, l'ancien pilote Renault n'a pas pu se qualifier pour la Q3 lors des essais qualificatifs. Une situation dans laquelle beaucoup se feraient discret. Pas Fernando Alonso, qui a profité d'une interview de L'Equipe pour régler ses comptes avec les dirigeants de Ferrari, qu'il a quitté fin 2014.

« Ils voulaient donc un pilote triste ? »

La raison de cette ranc½ur ? Les déclarations de Luca di Montezemolo, ancien président de Ferrari, en début de semaine, qui s'était plaint de le mauvaise humeur de l'Espagnol la saison passée. « Ils m'ont tout de même proposé de prolonger mon contrat jusqu'en 2019 et j'ai refusé. Etrange, non ? Ils me voyaient triste et ils voulaient continuer avec moi ! Ils voulaient donc un pilote triste ? », rétorque Alonso dans L'Equipe ce dimanche. En ce début de saison, seul le successeur d'Alonso chez Ferrari, Sebastian Vettel, parvient à concurrence les Mercedes de Rosberg et Hamilton.

Ferrari champion ? « Pas possible », rétorque Alonso

Mais l'Espagnol, lui, en est persuadé, être champion du monde avec Ferrari est impossible. « Je pense simplement que ce n'est pas possible. Donc, je suis parti avant la fin de mon contrat. Mercedes est très, très forte. Pour les battre, il faut tenter quelque chose de radical. C'est ce que je fais aujourd'hui avec McLaren-Honda. Et je suis content. J'ai un beau projet devant moi, une approche différente, avec des gens différents, extrêmement motivés pour gagner, soudés pour réussir. C'est ce qui a manqué ces cinq dernières années... »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant