[Autres Sports] Marseille : Bielsa ne parle pas à Batshuayi

le
0
[Autres Sports] Marseille : Bielsa ne parle pas à Batshuayi
[Autres Sports] Marseille : Bielsa ne parle pas à Batshuayi
Interrogé mardi en conférence de presse, Michy Batshuayi, l'attaquant de Marseille, expliqué la différence de fonctionnement entre Marc Wilmots et Marcelo Bielsa. Si le sélectionneur belge communique beaucoup, ce n'est pas le cas de l'Argentin...

Sélectionné pour les matchs internationaux contre Chypre et face à l'Israël, Michy Batshuayi, l'attaquant belge de Marseille, était présent ce mardi en conférence de presse. Et l'ancien joueur du Standard de Liège en a notamment profité pour évoquer la différence de fonctionnement entre Marc Wilmots, le sélectionneur des Diables Rouges, et Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'actuel troisième du championnat de France. « Il (Marc Wilmots) m'explique son mode de fonctionnement, les objectifs de l'équipe et comment il compte les atteindre, a expliqué le numéro 22 de l'OM. Il me donne des conseils d'un ancien attaquant de haut niveau. C'est vrai qu'il m'a déjà énormément parlé et cela me change beaucoup de Marcelo Bielsa qui lui ne me dit jamais rien. Ni pourquoi je ne joue pas, ni pourquoi je joue, ni si j'ai bien ou mal joué. C'est un peu frustrant mais bon, à chacun ses méthodes. De toute façon ma situation est un peu la même ici qu'à Marseille. »

« Gignac ? J'espère prendre un jour sa place »

Arrivé l'été dernier sur la Canebière, Michy Batshuayi savait qu'il débarquait en tant que numéro 2, même si l'efficacité d'André-Pierre Gignac a été une surprise. « Je savais très bien qu'il était le légitime titulaire, même si je ne m'attendais pas à ce qu'il marque autant de buts (16 réalisations en Ligue 1). Mais j'ai su prouver que je pouvais également inscrire des goals (8) et le remplacer efficacement au besoin. En attendant j'espère prendre un jour sa place. C'est pareil en équipe nationale. J'ai énormément travaillé pour gommer les défauts qui m'avaient coûté une sélection pour le Mondial. J'y suis parvenu et c'était pourtant encore plus difficile après les superbes prestations de Divock Origi au Brésil. Je ne pensais d'ailleurs pas être cette fois repris. Maintenant, j'ai hâte de débuter sous ce maillot belge, tout en sachant que ce sera sans doute au mieux dans le rôle de joker. Comme à Marseille. La concurrence est extrêmement relevée. Mais ici aussi, tous ces grands joueurs m'ont accueilli avec gentillesse et simplicité. Pour moi le temps des erreurs est passé. Je n'ai plus 19 ans mais 21, et je me suis bien entouré. »

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant