[Autres Sports] M.Guigou : " Ça se jouera certainement à rien "

le
0
[Autres Sports] M.Guigou : " Ça se jouera certainement à rien "
[Autres Sports] M.Guigou : " Ça se jouera certainement à rien "
Avant de retrouver l'Espagne vendredi (19h) en demi-finales du Championnat du monde au Qatar, Mickaël Guigou analyse le niveau des Espagnols, leur passé face aux Bleus et ce qui pourrait faire la différence dans la course à une place pour la finale.

Mickaël Guigou, la France retrouve les demi-finales d'un Championnat du monde. Est-ce que l'expérience des Bleus à ce niveau peut faire la différence face à l'Espagne ?
On avait perdu en quarts de finale il y a deux ans contre la Croatie mais c'est vrai que, au final, si on comptabilise le nombre de demi-finales, les fois où on est dans le dernier carré, c'est sûr que c'est important pour la confiance, pour l'expérience, pour un match d'un niveau comme celui qu'on va avoir face à l'Espagne. Ça va se jouer, comme toujours, sur quelques ballons, sur quelques arrêts, sur quelques défenses. Il n'y a qu'à revoir la demi-finale de l'année dernière où on était devant de six ou sept buts, on prend un 7-0. Après, en fin de match, dans le money time, je me rappelle surtout du côté droit où Valentin Porte et Luc Abalo avaient été extraordinaires, Cyril Dumoulin avait fait quelques arrêts à la fin qui avaient été déterminants. On sait que ça se jouera certainement à rien. Après, des fois, il y a des matchs qu'on ne peut pas prévoir mais, voilà, l'expérience en face, il y en aura aussi. C'est une équipe qui est championne du monde en titre, une équipe où il y a beaucoup de joueurs du FC Barcelone, qui disputent à chaque fois le Final Four de la Ligue des Champions à Cologne et qui ont gagné l'ont gagnée il n'y a pas si longtemps. Tout le monde a des raisons de croire en sa qualification pour la finale.

On parle d'une finale avant l'heure, est-ce votre opinion ?
Ils ont gagné moins de titres. Je ne sais pas quel est leur palmarès sur les dernières années mais ils ont moins gagné. On a gagné l'année dernière en demi-finales contre eux, on a gagné en quarts de finale des Jeux Olympiques, où ça s'est encore joué à rien avec un but de William Accambray. Mais ils ont été champions du monde il y a deux ans et c'est vrai que c'est une équipe qui nous a toujours posé beaucoup de soucis. J'ai souvenir qu'à un moment, on a enchaîné beaucoup de matchs nuls à la suite face à cette équipe. S'il y en a qui parlent de finale avant l'heure, c'est peut-être vrai.

Il y a beaucoup de points communs entre la France et l'Espagne, qu'est-ce qui va faire la différence selon vous ?
Grosse défense, des gardiens qui sont très bons depuis le début de la compétition, Perez de Vargas d'un côté et Omeyer de l'autre. Donc ça va être celui qui sera encore capable de hisser son niveau de jeu qui l'emportera.

Propos recueillis par Maël Seror au Qatar

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant