[Autres Sports] Lyon ne lâche pas Benjamin Corgnet

le
0
[Autres Sports] Lyon ne lâche pas Benjamin Corgnet
[Autres Sports] Lyon ne lâche pas Benjamin Corgnet

En attendant d?en savoir davantage sur la disponibilité du Parisien Clément Chantôme (24 ans), Lyon garde un ?il très attentif sur le milieu de terrain dijonnais Benjamin Corgnet (25 ans), dont le contrat expire en juin 2015. Après avoir transmis en vain une offre de 3,5 millions d?euros (plus des bonus), le club du président Jean-Michel Aulas a l?intention de revenir à la charge. Forts de la vente de Kim Källström au Spartak Moscou (les Russes vont débourser 3 M?, plus des bonus, pour récupérer le Suédois, qui intéressait aussi Bursaspor), les septuples champions de France sont à l?affût.

Florian Maurice, le responsable de la cellule de recrutement de l?OL, a encore supervisé Benjamin Corgnet contre Guingamp (1-0, 1ere journée de Ligue 2), vendredi dernier. Auteur du seul but de la rencontre, le natif de Thionville pourrait bien être la première recrue de l?intersaison. Un accord contractuel a été trouvé sur les bases d?un bail de quatre ans. Le club entraîné par Rémi Garde est aussi à la recherche d?un défenseur central (le Parisien Mamadou Sakho a fait l?objet d?une demande de prêt mais sans succès) ou encore d?un milieu de terrain offensif excentré (Romain Hamouma faisait office de priorité avant que Saint-Etienne ne lui mette le grappin dessus).

Mais le club lyonnais va encore devoir dégraisser pour disposer des fonds nécessaires. Dans cette optique, le Brésilien Michel Bastos est en contact très avancé avec Al-Ain (Emirats arabes unis). Les différentes parties concernées espèrent boucler le dossier dans les prochaines heures. Montant de l?opération : de l?ordre de dix millions d?euros. Bafé Gomis hésite lui à rejoindre Fenerbahçe, qui a déjà trouvé un terrain d?entente avec les dirigeants rhodaniens (11 M? + bonus). Après repoussé les avances du Rubin Kazan, l?international français fait toujours le difficile. Anthony Réveillère, Aly Cissokho, Hugo Lloris ou encore Cris sont eux aussi disponibles. Mais pour l?instant, c?est le calme plat. Et ceci malgré quelques touches plus ou moins concrètes. Les Lyonnais croisent donc les doigts en attendant le départ de Michel Bastos, qui a pourtant vu sa valeur marchande diminuer de moitié en l?espace de quelques mois. Les temps changent. Même à Lyon?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant