[Autres Sports] Lyon : Fournier, l'ambition mesurée

le
0
[Autres Sports] Lyon : Fournier, l'ambition mesurée
[Autres Sports] Lyon : Fournier, l'ambition mesurée
Comblé par la performance de ses joueurs sur la pelouse de Bordeaux dimanche soir (0-5), Hubert Fournier refuse de s'enflammer, conscient des difficultés par lesquelles son équipe est déjà passée en début de saison. Mais si les favoris au titre piétinent sur la phase retour, l'entraîneur de l'OL ne s'interdit pas d'être ambitieux.

Hubert Fournier est un homme heureux. Et rassuré. Car il y a quelques mois encore, l'ancien entraîneur de Reims devait être de ceux qui se demandaient s'il avait les épaules assez larges pour diriger une grosse écurie de L1. D'un été capricieux à un début d'hiver supersonique, ce dimanche soir à Bordeaux (0-5), il n'y avait finalement qu'un pas que les Lyonnais ont franchi à vitesse grand V. « On peut être surpris par rapport à notre entame de championnat qui nous avait placé 17eme après quatre journées. Comme quoi tout va très vite dans un sens comme dans l'autre, donc on ne va pas s'enflammer, bien récupérer, et attaquer la phase retour avec des ondes positives », s'est réjoui l'entraîneur lyonnais au micro de Canal Plus, ce dimanche soir, dans les travées du stade Chaban-Delmas.


Deuxième de L1 derrière Marseille à l'issue de la phase aller, Lyon surprend et force le respect avec un jeu direct mis en scène par de jeunes joueurs essentiellement formés au club. Et plus personne n'ose remettre en question le choix d'Hubert Fournier comme successeur de Rémi Garde. « C'était normal que des gens s'interrogent parce que l'OL ne doit pas être à la 17eme place. On avait loupé nos débuts, on se fait sortir de la Ligue Europa, mais le club, et notamment le président, a été solidaire, nous a encouragés à continuer ce qu'on était en train de mettre en place. Force est de constater que ça s'est mis en place de façon cohérente. »

« Le titre ? Tout peut aller très vite »

Un redressement fulgurant qui pousse même certains observateurs à faire de l'OL un candidat au titre, en compagnie de Marseille et Paris. L'ancien Rémois reste plus mesuré. « Le titre ? Tout peut aller très vite, il faut garder beaucoup de mesure. Marseille est un très beau champion d'automne. Ils ont été très réguliers sur toute la phase aller, ce qui n'a pas été notre cas. Le titre appartient à Paris, mais s'ils n'en veulent pas, une autre équipe le prendra. » La jeunesse lyonnaise, insouciante et efficace, en veut toujours plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant