[Autres Sports] Luxembourg : Andy Schleck a eu du mal à se faire à la retraite

le
0
[Autres Sports] Luxembourg : Andy Schleck a eu du mal à se faire à la retraite
[Autres Sports] Luxembourg : Andy Schleck a eu du mal à se faire à la retraite
Contraint de prendre sa retraite à 29 ans suite à sa rupture des ligaments croisés subie au début du Tour de France, Andy Schleck a confié à la presse luxembourgeoise que les premières semaines de retraité ont été dures.

Etre retraité à 29 ans alors qu'on a remporté le Tour de France il y a seulement quatre ans, voilà la situation à laquelle est confronté Andy Schleck depuis octobre. Le coureur luxembourgeois a dû arrêter sa carrière, après s'être rompu les ligaments croisés du genou lors de la 3eme étape du Tour de France, à l'arrivée à Londres. Dans une interview au journal luxembourgeois Le Quotidien, l'ancien coureur de l'équipe CSC, Saxo-Bank et Trek reconnait que les premières semaines ont été difficiles.

« Les médecins m'ont tenu un discours de vérité : "Un cas comme le tien, lorsque tu auras 35 ans, tu auras besoin d'un nouveau genou." Tout ça m'a fait peur. C'est ce que j'ai dit lors de ma conférence de presse pour annoncer l'arrêt de ma carrière. Mais maintenant, ça me manque. (...) Oui, ça me manque, je ne le cache pas ! En ce moment, Frank (son frère, ndlr) est en stage avec l'équipe. Cela me fait drôle. Mais je suis très actif. Je ne reste pas sur mon canapé. Il y a plein de choses à faire dans la vie. Pendant un mois, j'étais down, vraiment down, hein ! Après je me suis réveillé. Maintenant, je ne travaille pas encore vraiment, mais j'ai plus à faire qu'avant. Je suis en train de faire un planning pour l'année prochaine. Cela me demande de la paperasse. Je dois tout apprendre. Cela me fait plaisir et je suis super motivé pour mon prochain travail. Mais ne me demandez pas ce que ce sera, je ne peux pas encore le dévoiler (...) Je suis un gars qui doit avoir un plan pour chaque journée, même s'il y a du stress. J'ai toujours aimé ça, même à vélo. Dans la vie aussi. Ce qui manque le plus, ce n'est pas de rouler, de s'entraîner, mais d'être avec les copains », explique le triple meilleur jeune du Tour de France (2008, 2008, 2010).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant