[Autres Sports] Limoges : Ça chauffe entre Moerman et son président

le
0
[Autres Sports] Limoges : Ça chauffe entre Moerman et son président
[Autres Sports] Limoges : Ça chauffe entre Moerman et son président
Malgré la victoire de Limoges à Nanterre dimanche, le ton est monté dans la zone mixte. Adrien Moerman a répondu aux critiques de son président Frédéric Forte après la déroute à Berlin, et le président a remis son joueur à sa place.

Après la victoire sur le fil de Limoges à Nanterre, l'ambiance était pour le moins tendue dans les coulisses du Palais des Sports Maurice Thorez. Non pas dans le camp de la JSF, qui a perdu son deuxième match de la saison, mais du CSP, qui ne s'est visiblement pas remis en interne de la claque subie à Berlin en Euroligue vendredi. Adrien Moerman n'a pas aimé les critiques, via Twitter notamment, de son président Frédéric Forte, et le lui a fait savoir en zone mixte.

« Il faut dire les choses à un moment. Si personne n'ouvre sa gueule, ça va continuer comme ça. Ça ne nous aide pas. Ça ne nous aide pas à grandir. On n'a pas besoin d'un président contre nous », explique-t-il, selon des propos rapportés par Le Populaire. Mais le président n'a pas tardé à répondre à son joueur : « Adrien a le droit de dire ce qu'il veut. Mais jusqu'à preuve du contraire, Adrien va faire ce pour quoi il est payé et moi, je vais faire ce pourquoi on me paie. Si le match à Berlin est un grand match, il va falloir qu'il me l'explique. Je suis désolé mais quand on est à -37 à cinq minutes de la fin dans un match décisif face à un concurrent direct, je pense avoir le droit d'être un tout petit peu fâché. » Autant dire qu'un exploit contre le CSKA Moscou, vendredi à Beaublanc en Euroligue, ferait le plus grand bien au club limougeaud.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant