[Autres Sports] Les réactions chez Europcar après la polémique des clous

le
0
[Autres Sports] Les réactions chez Europcar après la polémique des clous
[Autres Sports] Les réactions chez Europcar après la polémique des clous

De notré envoyé spécial sur le Tour de France,

Pierre Rolland (Europcar)
J?avais prévu d?attaquer pour reprendre du temps. Avec un coureur ou deux, comme van den Broeck. Je voulais attaquer dans la montée, mais c?était impossible de passer. Je l?ai fait dès les premiers lacets de la descente. Les Sky sont revenus. J?ai rattaqué un deuxième coup pendant un enchaînement de virages. Et puis voilà? J?ai juste tenté de reprendre du temps. Après, quand j?ai réintégré le peloton, car il y avait un peloton et que ça roulait très vite derrière, on m?a demandé pourquoi j?avais attaqué à ce moment-là. J?ai dit que je voulais reprendre quelques secondes, quelques minutes au classement général. On m?a dit qu?il y avait eu un champ de crevaisons, et que ça ne se faisait pas. Mais à aucun moment je ne le savais. Je pense être un coureur qui respecte le peloton et ses codes, et je pense avoir assez de classe pour ne pas avoir besoin d?attaquer sur une trentaine de crevaisons. Je suis vraiment désolé pour ceux qui ont crevé, en tout cas. La voiture était au moins dix minutes derrière moi, je n?avais aucune information.

Jean-René Bernaudeau (manager d?Europcar)
« Andy Flickinger (le directeur sportif) a dépassé Evans pour sa deuxième crevaison. Il a vu que plein de types étaient arrêtés et qu?il se passait quelque chose. Il a dit à Pierre Rolland de se relever tout de suite. Il s?est relevé tout de suite, quand il avait 1?50 d?avance. Il ne faut pas croire que les télévisions marchent (dans les voitures) que les oreillettes sont parfaites. On était dans un col avec des arbres. Il n?y a pas de polémique. »

Andy Flickinger (directeur sportif d'Europcar)
Que s?est-il passé avec cette attaque de Pierre Rolland alors que de nombreux coureurs avaient crevé ?

Il faut démystifier la situation. Pierre a attaqué. Cela s?est passé à ce moment-là. Des imbéciles ont jeté des clous sur la route. On a été les premiers surpris quand on a entendu ça à la radio et à la télévision. On ne savait pas que Pierre était à l?avant, on ne pouvait pas lui dire. Il n?y a pas lieu de polémiquer. Je trouve ça vraiment dommage que des imbéciles jettent des clous. Ils ne savent ce que c?est d?être sur un vélo pendant le Tour de France, avec la tension qu?il y a et les risques que les coureurs prennent dans les descentes.

Pierre Rolland ne s?est sans doute pas fait des amis dans le peloton?
Il n?y a pas de questions à poser pour savoir si Pierre s?est fait des amis ou pas. C?est un fait de course. C?est dans le final, c?est tendu. On ne peut pas tout savoir. On ne va pas polémiquer pendant trois jours là-dessus. Pierre Rolland est quelqu?un d?honnête, le Team Europcar a toujours été honnête. Il n?avait aucune gloire à reprendre du temps comme ça. Il est capable de gagner des courses à la pédale. Pour moi, il n?y a pas de polémique, et j?espère que les gens et les médias n?en feront pas.

Comment se fait-il que ne saviez pas que Pierre Rolland était devant ?
Il n?y avait pas de communication de Radio Tour. On a su que Pierre Rolland était devant quand il avait 1?15 d?avance. A ce moment-là, il y avait déjà eu 25 crevaisons. Quand on a su ça, il s?est relevé. Quand il a attaqué, il n?y avait pas encore eu de crevaisons. Il ne faut pas non plus polémiquer là-dessus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant