[Autres Sports] Le PSG doit-il miser sur Moussa Sissoko ?

le
0
[Autres Sports] Le PSG doit-il miser sur Moussa Sissoko ?
[Autres Sports] Le PSG doit-il miser sur Moussa Sissoko ?
Alors que frémit le bruit d'un départ de Thiago Motta cet hiver, le PSG aurait déjà en tête le nom de son éventuel successeur. Mais si Moussa Sissoko a pris une autre dimension à Newcastle, il ne semble pas présenter le prestige cher aux actionnaires qataris.

Moussa Sissoko au PSG ? A en croire Eurosport, les dirigeants parisiens auraient considérablement avancé sur le dossier ces dernières 24 heures et des négociations seraient en cours. Lundi, nos confrères s'étaient même risqués à annoncer que le transfert du milieu de terrain français de Newcastle avait été bouclé en début d'après-midi dans les bureaux du Parc des Princes. Selon nos informations, l'intérêt du club parisien pour Sissoko serait bien réel mais sans que le dossier ne soit bouillant pour le moment. Interrogé après la qualification aux dépens de Montpellier (3-0), Laurent Blanc a refusé de s'exprimer sur le sujet. Mais la manière dont l'entraîneur parisien a laissé sous-entendre qu'un ou plusieurs joueurs de l'équipe avaient manifesté des envies de départ masque mal le souhait probable de Paris de se renforcer. Toutefois, qu'il s'agisse de Moussa Sissoko (25 ans) ou d'un autre, le club parisien ne doit pas oublier qu'il doit toujours composer avec les sanctions du fair-play financier, l'obligeant à vendre avant de recruter. Le prêt dans les tuyaux d'Adrien Rabiot à Tottenham (sans option d'achat) ne changerait donc rien à la donne s'il venait à se confirmer.

Arrivé pour 2,5 millions, annoncé à 20 millions

En revanche, si les états d'âme de Thiago Motta (32 ans) se confirment et que l'Italo-Brésilien trouve la porte de sortie qu'il désire, il deviendra indispensable pour le double champion de France de recruter un renfort. Il fût un temps où lorsqu'une star quittait Paris, elle était remplacée par un autre joueur de classe mondiale. N'en déplaise à Sissoko et à son entourage, l'ancien Toulousain n'est pas ce qu'on a coutume d'appeler un Top Player. Depuis son départ à Newcastle il y a deux ans (montant du transfert : 2,5 millions d'euros), le natif du Blanc-Mesnil a pris une autre dimension. Un constat qui vaut chez les Bleus pour l'international français (27 sélections), devenu plus qu'un simple élément de complément pour Didier Deschamps. Mais pas sûr pour autant que l'énonciation de son nom fasse vibrer les supporters parisiens si le transfert se concrétise. L'arrivée de Yohan Cabaye, international français comme Sissoko et qui défendait également les couleurs des Magpies avant de rejoindre le PSG, n'avait d'ailleurs pas fait un carton auprès des fidèles du club parisien. Depuis l'époque Ancelotti-Leonardo, les abonnés du Parc ont été habitués à déguster du caviar.

En dépit d'une notoriété qui reste à faire, Sissoko possède pourtant un talent indéniable. Et un profil de milieu de terrain polyvalent qui pourrait beaucoup aider Laurent Blanc. Même s'il ne l'avait pas retenu pour l'Euro alors qu'il était sélectionneur des Bleus, le joueur d'origine malienne plairait d'ailleurs beaucoup à l'entraîneur parisien. Comme beaucoup, Blanc, qui n'a rien manqué non plus de la performance du joueur avec les Bleus face à la Suisse lors du dernier Mondial, a notamment noté les gros progrès du Magpie en Premier League. Régulièrement utilisé par Alan Pardew, Sissoko a été repositionné un cran plus haut qu'au Téfécé par celui qui est toujours aujourd'hui le manager de Newcastle. Numéro dix, milieu excentré et même parfois attaquant, l'ex-numéro 6 a souvent été décisif depuis son arrivée en Angleterre. En deux ans et demi, Sissoko a évidemment moins marqué qu'en cinq saisons et demi dans la Ville Rose (8 buts contre 20 à Toulouse). Mais à des qualités de percussion, le milieu de terrain a ajouté une réelle aisance dans la dernière passe et une parfaite lecture du jeu. De nouvelles attributions qui lui permettent aujourd'hui d'être un des éléments les plus réguliers du championnat anglais. Et qui justifie son prix sur le marché (20 millions d'euros). Pas donné pour un joueur qui n'a encore rien prouvé au plus haut niveau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant