[Autres Sports] La France se sort du piège islandais et se qualifie pour les quarts

le
0
[Autres Sports] La France se sort du piège islandais et se qualifie pour les quarts
[Autres Sports] La France se sort du piège islandais et se qualifie pour les quarts

Un ouf de soulagement. Dans le doute après leur revers contre l?Allemagne vendredi dernier, les Bleus ont longtemps tremblé contre l?Islande dimanche. Mais les hommes de Claude Onesta se sont sortis du piège au terme d?un money-time parfaitement négocié (28-30). Ils verront donc les quarts de finale du Mondial 2013, où ils affronteront le vainqueur du match entre la Croatie et la Biélorussie, programmé lundi. Ils devraient donc retrouver leurs meilleurs ennemis croates. Mais ils devront certainement encore hausser leur niveau pour rivaliser avec une opposition d?un autre niveau. Les deux équipes étaient encore à égalité à cinq minutes du coup de sifflet final avant que les Français ne fassent la différence dans le money-time. Si l?attaque a donné satisfaction, la défense n?a pas encore donné toutes les garanties. A nouveau emmenée par Didier Dinart, elle s?est montrée plus performante que lors de la première semaine de compétition. Mais elle reste largement perfectible et l?essentiel du travail devrait être concentré sur ce domaine dans les prochains jours.

Sur le plan offensif, les Français ont pu compter sur une paire d?ailiers gauches exceptionnelle depuis le début du tournoi. Samuel Honrubia a brillé en première période, avec sept buts inscrits et 100% aux tirs. Et Michaël Guigou a parfaitement pris le relais au retour des vestiaires (six réalisations). Nikola Karabatic a lui confirmé son envie de revanche et sa forme éclatante. Auteur de trois buts, le Montpelliérain a aussi délivré les caviars, notamment à William Accambray, excellent dans le deuxième acte (cinq buts). Si Thorir Olafsson et la star Aron Palmarsson ont brillé pour les Islandais, ça n?a pas suffi pour stopper les Bleus. Ces derniers, sans être au top, ont su gérer leurs émotions pour faire la différence dans le final. Toujours aussi solides mentalement, les Français n?ont rien perdu de leur grinta. Et les doubles champions du monde en titre savent qu?il en faut s?ils veulent réaliser la passe de trois en fin de semaine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant