[Autres Sports] Grégory Gaultier : " Il manque le titre de champion du monde "

le
0
[Autres Sports] Grégory Gaultier : " Il manque le titre de champion du monde "
[Autres Sports] Grégory Gaultier : " Il manque le titre de champion du monde "

Grégory, les Championnats d'Europe débutent à Valenciennes jusqu'à samedi, tu es le grand favori ?Oui je suis tête de série n°1 du tournoi. C'est le dernier tournoi de la saison donc il va falloir mettre un dernier coup de collier pour finir sur une bonne note.

Les Anglais ne sont pas là. Pourquoi ?Ils préparent les Jeux du Commonwealth qui vont avoir lieu en juillet ? donc ils ont décidé de couper les deux dernières semaines après le British Open. Les absents ont toujours tort de toute façon?

Tu es numéro un mondial à 31 ans, est-ce la meilleure année de ta carrière ? As-tu encore une marge de progression ?On peut toujours progresser. C'est vrai que j'ai fait une super saison, je suis arrivé au moins en demi-finale sur chaque tournoi. Donc le fait d'avoir été constant toute l'année m'a permis d'acquérir cette place de numéro un et en plus, je finis en beauté avec cette victoire au British Open la semaine dernière. C'est l'un des tournois les plus prestigieux donc j'avais à c?ur de le gagner et c'était la deuxième fois que je soulevais ce trophée. C'est un peu le Wimbledon du tennis?

« Après ma carrière, je serai obligé de travailler comme tout le monde »

Le squash est un sport incroyablement physique, est-ce qu'à 31 ans on commence à atteindre des limites physiques, notamment au niveau cardio ?Non aujourd'hui on voit de nombreux joueurs de 35 ans qui sont encore au top de leur forme. C'est en prenant soin de son corps, en travaillant les détails, qu'on peut durer malgré l'effort qu'on doit fournir dans cette discipline. Après 35 ans, on commence à pêcher sérieusement mais il me reste encore deux ou trois années où je peux être au top de ma forme.

On vit bien du squash ?Je ne peux pas vraiment dire ce que je gagne mais j'arrive à en vivre, j'arrive à me payer un toit et à vivre correctement sans non plus vivre dans un château. Mais c'est clair qu'après ma carrière je serai obligé de travailler comme tout le monde. J'aurai une vie normale où je devrai bosser, je ne peux pas mettre assez d'argent de côté pour me la couler douce.

Ton palmarès est assez impressionnant mais tu n'as jamais été champion du monde. C'est ton objectif ultime désormais ?Oui il me manque le titre de champion du monde. J'ai échoué quatre fois en finale et j'ai hâte cette année de bien figurer (ndlr : au Qatar en novembre) et je vais faire toute ma préparation cet été pour cet objectif. Je vais alléger mon planning avant ce championnat pour arriver frais et préparé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant