[Autres Sports] France : Tsonga " un peu froissé "

le
0
[Autres Sports] France : Tsonga " un peu froissé "
[Autres Sports] France : Tsonga " un peu froissé "
Pour la première fois depuis la défaite de l'équipe de France en finale de la Coupe Davis il y a trois semaines à Lille face à la Suisse (1-3), Jo-Wilfried Tsonga a livré son analyse vendredi dans un entretien au journal L'Equipe. Au centre des critiques, le n°1 français assume sa part de responsabilités, indique qu'il pourrait appeler Noah et confirme son attachement aux Bleus même s'il se dit " un peu froissé " par les propos tenus à son encontre. Verbatim.

Sa participation à l'IPTL (exhibitions en Asie)
« Déjà, j'avais un engagement de longue date. En plus ça reste une exhibition. En termes de points et de compétitivité, ça n'a aucun impact. Je savais (...) que je ne jouerais pas mon meilleur tennis ici, parce que j'avais mon problème au bras. Le docteur m'a dit que je ne pouvais pas aggraver la blessure. Et surtout, ça reste mon boulot (...), c'est mon métier. Je capitalise (ndlr : selonGasquet, Tsonga gagne 808 000 euros grâce à cette séries de matchs exhibitions). »

Les critiques à son encontre après la finale de la Coupe Davis
« Je me dis que tout ce que j'ai fait toutes ces années pour l'équipe de France, c'est comme si ça comptait zéro. C'est difficile à encaisser. J'ai même entendu que je jouais pour l'argent en Coupe Davis. Si je jouais pour l'argent, j'arrêterais de la jouer parce que je gagne beaucoup plus d'argent à faire autre chose. Si on joue la Coupe Davis, c'est par passion, la passion du pays et du jeu. C'est comme si j'étais à moi tout seul l'équipe de France. J'en prends plein la gueule. Je connais mes responsabilités dans la défaite. »

Ses responsabilités dans la défaite
« La défaite, c'est ma responsabilité et la responsabilité des joueurs de l'équipe de France. Pendant la semaine qui a suivi l'infiltration (ndlr : il a subi une infiltration lors de la préparation de la finale pour atténuer sa douleur à un bras), ça allait. Je me suis dit : '' C'est à moi d'y aller. J'y vais. '' J'avais envie d'y aller. Je me suis persuadé tout seul que tout allait bien pour pouvoir aller jouer. C'est le fameux '' je vais bien, tout va bien ''. (...) Avant le double, je suis complètement honnête et je dis que j'ai mal. Si j'avais menti, j'aurais pu regretter par la suite. Le vendredi, je ne mens pas, je ne sens plus ma douleur, donc je rentre. Le samedi matin, c'est impossible. »

Sur les choses à changer
« Le problème est qu'on est toujours plus intelligent après. J'ai fait tout ce que j'avais à faire. Malheureusement, j'ai eu un petit problème au poignet. Avec le recul, on peut dire que j'aurais pu me préserver pour le dimanche. En même temps, si j'avais gagné le premier match, on était à deux zéro et c'était une autre histoire. Ce que je vais retirer de tout ça est que tout ce qui se dit autour, ça ne m'intéresse pas. »

Les critiques de Noah
« J'aurais pu être meilleur il n'a pas tort. Maintenant on est toujours plus intelligent quand c'est terminé. Moi j'aurai aimé qu'il vienne nous voir avant, s'il voyait que quelque chose n'allait pas et qu'il nous dise : '' les gars, là ça ne va pas ! ". Je suis certain qu'il a des choses à apporter : une expérience, une façon de penser. Mais je vois plus les anciens joueurs étrangers que lui. Je ne le vois jamais et on ne lui parle jamais. Il nous dit qu'il a envie d'être dedans, c'est très bien, mais ça arrive un peu tard. On fait tous confiance à Arnaud (Clément, le capitaine des Bleus. On était quand même en finale. Je prendrais peut-être mon téléphone et je lui (Noah) demanderais ce que je peux améliorer selon lui. Il n'y a aucun problème. Je l'ai déjà fait. »

Son avenir en équipe de France
« J'avoue que j'ai été un peu froissé. Mais je vais continuer à jouer en équipe de France pour moi et pour les vrais supporters, les gens qui nous soutiennent dans le bon et dans le moins bon. On attendait beaucoup de nous, tout le monde était déçu et je le comprends. C'est pour ça que je suis prêt à prendre la responsabilité de tout ça. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant