[Autres Sports] Finale : Forget et Escudé prient les Bleus de " se sublimer "

le
0
[Autres Sports] Finale : Forget et Escudé prient les Bleus de " se sublimer "
[Autres Sports] Finale : Forget et Escudé prient les Bleus de " se sublimer "
A une semaine de la finale de la Coupe Davis entre la France et le Suisse, la pression monte du côté du camp tricolore. Décisif en 1991 (face aux Etats-Unis) et en 2001 (face à l'Australie, Guy Forget et Nicolas Escudé ont un seul mot à la bouche : " se sublimer ".

Alors que la terre battue a pris possession du stade Pierre-Mauroy, à Lille, à une semaine de la finale de la Coupe Davis entre la France et le Suisse, le tennis tricolore se donne le droit de croire en un nouveau titre après le dernier acquis en 2001 face à l'Australie. Et pour tenter d'expliquer comment faire tomber la bande à Federer, L'Equipe Magazine a réuni pour son édition du samedi 15 novembre, les trois joueurs qui ont apporté le point décisif qui a permis aux Bleus de glaner les trois saladiers d'argent post-mousquetaires. Guy Forget (en 1991 face aux Etats-Unis), Arnaud Boestsh (en 1996 face àla Suède) et Nicolas Escudé (en 2001 face à l'Australie) ont trouvé les clés pour triompher et croient bien entendu aux chances des Français. Mais pour cela il ne va pas falloir se poser trop de questions.

« Tu ne peux pas battre Federer en étant prudent »

« Sur des évènements comme ça, il faut se sublimer, se servir des ondes positives des autres », explique Nicolas Escudé. Guy Forget rejoint son ancien protégé sur ce point : « Se sublimer, c'est le mot juste. A Lille, tu ne peux pas battre Federer en étant prudent. Ce qu'on souhaite pour l'équipe de France, c'est : ''prenez des risques, soyez audacieux, allez tutoyer vos limites !'' Il faut accepter d'en faire trop, de rater, conseille l'ancien capitaine des Bleus. J'espère qu'au moment du choix des joueurs, le mot d'Arnaud sera : ''Les gars, lequel est prêt aller à un endroit où il n'est jamais encore allé ? Lequel est prêt à ouvrir la porte et voir ce qu'il y a derrière ?'' Roger (Federer), il l'a fait dix-sept fois dans sa carrière (titre en Grand Chelem)... » Verdict dimanche prochain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant