[Autres Sports] Ferrari : Vergne heureux de son sort et tourné vers 2016

le
0
[Autres Sports] Ferrari : Vergne heureux de son sort et tourné vers 2016
[Autres Sports] Ferrari : Vergne heureux de son sort et tourné vers 2016
Mis à la porte chez Toro Rosso, Jean-Eric Vergne a trouvé refuge chez Ferrari en tant que pilote de développement sur le simulateur de Maranello. Le Français a expliqué à la Gazzetta dello Sport qu'il préférait un tel rôle à une titularisation chez Caterham ou un poste de troisième pilote et vise 2016.

Jean-Eric Vergne est à un tournant de sa carrière. Après des années au sein de la filière Red Bull, qui l'a amené en F1 chez Toro Rosso pendant trois saisons, le Français vole désormais de ses propres ailes. Sans volant dans la catégorie reine pour 2015, il a accepté l'offre de Ferrari de devenir pilote de développement dans le simulateur installé à Maranello. Pour La Gazzetta dello Sport, il est revenu sur la logique derrière cette signature en faveur de la Scuderia. « Honnêtement, je préfère avoir pour mission de travailler dans le simulateur et faire quelque chose d'utile, plutôt que d'être réserviste, assure JEV. Aujourd'hui, le rôle d'un troisième pilote est d'être sur le circuit sans rien faire de spécial. Ne pas être en mesure d'aider l'équipe serait frustrant, alors je sens une tâche plus importante pour moi. »

« Mon nom était mentionné par d'autres »

Parmi les facteurs qui ont facilité son arrivée chez Ferrari, hors sa connaissance du simulateur de Red Bull, réputé pour être le plus avancé, qui pourrait aider Maranello à développer le sien, l'arrivée de Sebastian Vettel, qui a toujours salué le travail du Français pour l'écurie de Milton Keynes, a pu être déterminante. « Je le connais depuis que j'ai travaillé dans le simulateur Red Bull lorsque j'étais en F3. J'ai toujours eu une excellente relation avec lui, comme c'est le cas aussi avec Kimi Räikkönen. Le fait que Vettel vienne chez Ferrari m'a sûrement aidé, mais je sais aussi que mon nom était mentionné par d'autres. J'ai beaucoup parlé avec Massimo Rivola, par exemple. »

« Je pense que ce que j'ai est mieux qu'être chez Caterham ou Marussia »

Enfin, celui qui brille lors de ses piges en Formule E avec Andretti Autosport a aussi avoué avoir préféré un poste de pilote de simulateur chez Ferrari à une titularisation dans une écurie de fond de grille ou un poste de troisième pilote en milieu de grille. « Je sais que j'ai fait de mon mieux et c'est pour cela que je n'ai pas de regrets, a confié Jean-Eric Vergne. Et maintenant, je suis chez Ferrari, qui représente également une formidable opportunité pour 2016. Si je n'étais pas en mesure de courir cette année, je pense que ce que j'ai est mieux qu'être chez Caterham ou Marussia et être toujours dernier. » A lui d'apporter sa pierre à la reconstruction de Ferrari avant d'espérer retrouver des galons de titulaire dès 2016.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant