[Autres Sports] Et si Alonso tentait le pari... Audi ?

le
0
[Autres Sports] Et si Alonso tentait le pari... Audi ?
[Autres Sports] Et si Alonso tentait le pari... Audi ?
Alors que tout mène Fernando Alonso vers McLaren-Honda, selon le site Auto Express, citant des sources anonymes, l'Espagnol pourrait choisir une toute autre destination. En effet, cette rumeur enverrait l'Espagnol chez...Audi, qui ferait son entrée en F1 dès 2016.

Où Fernando Alonso va-t-il courir en 2015 et au-delà ? La question a le mérite d'être posée car il ne fait pas de doute que l'Asturien va quitter Ferrari au terme de la saison, une écurie où son remplaçant est déjà tout désigné : Sebastian Vettel. Le paddock bruit de nombreuses rumeurs autour de l'avenir du pilote espagnol. Un temps annoncé comme de retour chez Lotus, Alonso a assuré qu'il ne piloterait pas une monoplace à moteur Mercedes en 2015, or l'écurie d'Enstone va passer de Renault à Mercedes la saison prochaine. Fernando Alonso souhaite aller chez Mercedes mais un volant ne sera pas disponible d'ici plusieurs saisons, Nico Rosberg ayant déjà prolongé et Lewis Hamilton se préparant à le faire. La rumeur la plus crédible lie l'Espagnol à Honda, qui fera son retour la saison prochaine avec McLaren comme partenaire exclusif. Or, il se dit que le développement du V6 turbo hybride japonais accuserait plusieurs mois de retard, ce qui pourrait nuire à sa performance dès le début de saison. Avec la saison qu'il a connue chez Ferrari, pas sur que Fernando Alonso accepte une saison de plus avec une voiture incapable de lui permettre de gagner.


La dernière rumeur en date, qui est sans doute la plus imaginative si elle se révèle incorrecte, mène Fernando Alonso vers...Ingolstadt, c½ur historique de la marque Audi. En effet, après avoir renoncé à une arrivée en F1 en 2013 face au choix de la FIA du moteur V6 turbo hybride au lieu d'un quatre cylindres en ligne, tout aussi hybride, le groupe Volkswagen se préparerait à un retour dans la catégorie reine du sport automobile à l'horizon 2016. Et ce retour se ferait avec la marque Audi comme porte-étendard, ce qui ne serait pas sans conséquences sur le programme sportif de la marque au niveau mondial. En effet, une arrivée d'Audi en F1 mettrait un terme immédiat au programme de la marque en Championnat du Monde d'Endurance, qu'elle domine depuis sa renaissance, mais aussi en DTM, le championnat allemand de voitures de tourisme. La rumeur ne s'arrête pas là car un soutien financier de...Red Bull, sponsor d'Audi en DTM, serait aussi dans la balance. Mais de là à croire que le groupe Volkswagen rachèterait Red Bull Racing, il n'y a qu'un pas que la rumeur ne franchit pas. Mais il semble évident qu'Audi n'arrivera pas en F1 en construisant une écurie de toutes pièces, ce qui serait bien trop coûteux. Enfin, cela permettrait au groupe Volkswagen de mettre un terme à la lutte fratricide entre Audi et Porsche en WEC, cette dernière aurait alors le champ libre pour briller de nouveau en Endurance.

Une année en Endurance puis Domenicali comme patron en F1 ?

Le problème pour Fernando Alonso est qu'Audi ne ferait son entrée en F1 qu'en 2016, le temps de développer un moteur V6 turbo hybride. Aucune écurie sensée ne signerait un contrat d'un an seulement avec tout pilote de pointe tel Fernando Alonso, chose qu'il souhaiterait dans l'optique de briguer encore et toujours un baquet chez Mercedes. Le choix d'Audi pourrait donc offrir une porte de sortie honorable pour l'Asturien. En effet, selon Auto Express, le plan d'Audi serait de faire courir Fernando Alonso en WEC pour la saison 2015, ce qui pourrait être compatible avec un programme en F1 au vu des calendriers respectifs des deux championnats, avant de faire de l'Espagnol son pilote numéro un en 2016 dans l'écurie Audi de F1. Un autre élément qui pourrait convaincre Fernando Alonso de rallier la firme allemande serait... Stefano Domenicali.

En effet, suite à son limogeage de la tête de la Scuderia Ferrari, l'Italien aurait démissionné de la marque italienne et se serait récemment engagé en faveur d'Audi. Ne connaissant pas grand-chose à l'Endurance, la rumeur a d'abord envoyé Domenicali à la tête du département sportif de la marque de motos Ducati, propriété d'Audi depuis plusieurs années. Mais le projet F1 qui pourrait se monter au sein de la firme d'Ingolstadt pourrait changer les plans et Stefano Domenicali pourrait tout simplement prendre la tête de l'écurie de F1 Audi. Proche de Fernando Alonso, Stefano Domenicali pourrait influer sur l'Asturien pour le convaincre de sauter le pas. L'absence en F1 du premier groupe automobile mondial, Volkswagen, est sans doute une erreur, mais si le groupe décide de la corriger, il pourrait s'en donner les moyens. Après Audi et Porsche en Endurance, SEAT en WTCC puis Volkswagen en WRC, le groupe allemand pourrait vouloir prendre pied durablement en F1. Affaire à suivre...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant