[Autres Sports] Dopage : Dans quels sports se dope-t-on le plus ?

le
0
[Autres Sports] Dopage : Dans quels sports se dope-t-on le plus ?
[Autres Sports] Dopage : Dans quels sports se dope-t-on le plus ?
Déterminé à casser l'image d'un cyclisme pollué par le dopage, le Mouvement pour un cyclisme crédible publie les cas de dopage révélés en 2014, discipline par discipline. Et le cyclisme ne figure pas sur le podium des plus mauvais élèves.

Non, le cyclisme n'est pas le sport le plus gangréné par le dopage. Sous le feu des projecteurs à chaque découverte d'un nouveau tricheur, le cyclisme n'est toutefois pas devenu en même temps une discipline parfaitement irréprochable. En 2014, 13 coureurs professionnels ont encore été contrôlés positifs. C'est l'un des chiffres publié par le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) qui recense, entre janvier et novembre 2014, les cas de dopages avérés discipline par discipline. Au pied de ce triste podium, le cyclisme est précédé par l'athlétisme, le baseball et l'haltérophilie.

L'athlétisme et le baseball mauvais élèves

Avec 63 cas recensés rien qu'entre les mois de janvier et novembre 2014, l'athlétisme fait figure de mauvais élève de ce classement du MPCC. La France a notamment été touchée de plein fouet au mois de juillet dernier avec la suspension pour quatre ans (dont deux fermes) du lanceur de poids Quentin Bigot, et la mise en examen de son entraîneur Raphaël Piolanti. Dernièrement, c'est Laïla Traby, médaillée de bronze du 10 000m aux Championnats d'Europe 2014 qui s'est retrouvée au c½ur de l'actualité, après la découverte d'EPO dans son appartement. Derrière l'athlétisme, c'est le baseball qui recense le plus de dopés en 2014 avec 55 cas. L'haltérophilie complète le podium (20 cas).

Le classement par disciplines
1- Athlétisme : 63 cas
2- Baseball : 55
3- Haltérophilie : 20
4- Cyclisme : 13
5- Lutte : 12
6- Natation : 11
7- Rugby : 7
8- Football : 6
...
Tennis, Badminton, Patinage artistique, Handball, Aviron, ... : 1 cas

Américains, Russes et... Dominicains !

Si la lutte et la natation n'échappe pour le moment pas au fléau (12 et 11 cas de dopage cette année), d'autres sports plus médiatiques s'en tirent plutôt « bien », à l'instar du football, du basket ou du tennis. Un seul cas pour le tennis en 2014. Un chiffre à relativiser quand on connaît le peu de contrôles et de réglementations en vigueur dans la discipline.

Sans surprise, les anciens adversaires de la Guerre Froide restent les plus mauvais élèves. Du côté des nationalités, ce sont les Américains (55 cas) et les Russes (38 cas) qui trustent les deux premières places, suivis par les Dominicains ! Les athlètes de la République dominicaine ont largement entaché la réputation de leur petite île avec quelque 11 cas de dopages révélés cette année. La France est globalement épargnée. 

Le classement par nationalités :
1- Etats-Unis : 55 cas
2- Russie : 38
3- République dominicaine : 11
4- Iran : 8
5- Canada, Inde : 7
...
16- France : 3

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant