[Autres Sports] Demi-finales : Toulon à la poursuite de l'histoire

le
0
[Autres Sports] Demi-finales : Toulon à la poursuite de l'histoire
[Autres Sports] Demi-finales : Toulon à la poursuite de l'histoire
Au lendemain de la qualification de Clermont pour la finale de Champions Cup, Toulon a l'occasion de rejoindre le club auvergnat ce dimanche, en demi-finale contre le Leinster (16h15). Le RCT court toujours après un triplé inédit sur la scène européenne.

Une septième finale consécutive toutes compétitions confondues en ligne de mire. Qui peut en dire autant dans le sport collectif ? Ce dimanche après-midi, Toulon a l’occasion d’asseoir un peu plus sa suprématie en demi-finale de Champions Cup contre le Leinster (16h15). Exit Mayol, trop petit, la folie rouge et noir a longé la Méditerranée pour se donner rendez-vous à Marseille, où le stade Vélodrome ne sera pas trop grand pour l’événement. Car au lendemain de la brillante qualification de Clermont face aux Saracens (13-9), le RCT a l’occasion de rejoindre l’ASM à Twickenham, pour un remake de la finale 2013 remportée par les coéquipiers de Mathieu Bastareaud. Et si la demie de Clermont s’est déroulée dans une ambiance exceptionnelle à Saint-Etienne, le public varois compte bien lui aussi donner de la voix.

Un triplé inédit qui fait saliver

Donner de la voix pour pousser le RCT vers l’histoire. En quête d’un triplé inédit en Coupe d’Europe après leurs deux victoires dans l’ancienne H-Cup en 2013 et 2014, les joueurs de Bernard Laporte sont affamés. « J’ai la rage », confiait Alexandre Menini à nos confrères de L’Equipe samedi. Ca tombe bien, Toulon n’a jamais perdu en demi-finales de Coupe d’Europe. Pas de quoi apaiser un Bernard Laporte sur ses gardes. « Ce serait quelque chose d’unique puisque personne ne l’a fait. Mais on a sur notre route un candidat sérieux qu’est le Leinster. Ils connaissent bien ce genre d’événements. Ce sera un match de niveau international. Le Leinster possède une pléiade de joueurs internationaux qui ont l’habitude de ces matchs, dont beaucoup jouent dans une équipe d’Irlande qui vient de gagner le Tournoi. »

« Ca fait un an qu’ils se la mangent »

Car oui, le Leinster se présente avec des atouts. Sacrés en 2009, 2011 et 2012, avant l’arrivée au pouvoir du RCT, les Irlandais veulent déloger les Varois du sommet de l’Europe. Avec dans un coin de la tête, un goût de revanche après leur élimination contre cette même équipe de Toulon en quarts de finale de l’édition précédente. « L'énergie et le ressentiment de cette défaite, ça fait un an qu'ils se la mangent », soulignait samedi, avec ses propres mots, le président Mourad Boudjellal, plus méfiant que quiconque. Le Vélodrome a le temps de monter en pression. Mais à 16h15, il entrera en ébullition, car c’est bien un immense choc européen qui attend le RCT ce dimanche après-midi. 

Le XV de Toulon
Halfpenny - D.Armitage, Bastareaud, Giteau, Habana - (o) Michalak, (m) Tillous-Borde - Fernandez Lobbe, Masoe, J.Smith - Williams, Botha - Hayman (cap), Guirado, Chiocci

Remplaçants : Orioli, Menini, Chilachava, S.Armitage, Mitchell, Wulf, Claassens, Suta

Le XV du Leinster
Kearney - McFadden, Te'o, Madigan, Fitzgerald - (o) Gopperth, (m) Boss - O'Brien, Heaslip (cap), Murphy - McCarthy, Toner - Ross, Cronin, Healy

Remplaçants : Strauss, McGrath, Moore, Marshall, Ryan, Reddan, D'Arcy, Kirchner

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant