[Autres Sports] Corruption : " Un poison mortel pour le foot " d'après Thiriez

le
0
[Autres Sports] Corruption : " Un poison mortel pour le foot " d'après Thiriez
[Autres Sports] Corruption : " Un poison mortel pour le foot " d'après Thiriez
Frédéric Thiriez a réagi mardi à l'affaire secouant actuellement la Ligue 2, dont certains matches sont soupçonnés d'avoir été truqués la saison passée. Pour le président de la LFP, " il s'agit d'une affaire extrêmement grave pour le football ".

Une réaction empreinte d'amertume signée Frédéric Thiriez. Le président de la LFP s'est présenté devant la presse ce mardi suite à l'affaire secouant actuellement la Ligue 2, dont certains matchs sont soupçonnés d'avoir été truqués la saison passée. Après avoir confirmé les perquisitions et les gardes à vue de plusieurs personnes, pour « corruption active et passive dans le cadre de manifestations sportives », Thiriez a exprimé le fond de sa pensée. « Si ces soupçons sont avérés, il s'agit d'une affaire extrêmement grave pour le football dans son ensemble, pour la LFP, organisatrice du championnat et pour moi-même, à titre personnel, car j'ai toujours placé l'éthique et l'intégrité du football au c½ur de mon action. »

Pour Thiriez, ces accusations sont de nature à jeter le discrédit sur le foot. « La corruption, ou même le simple soupçon de corruption ou de trucage sont un poison mortel pour le sport en général et le foot en particulier. A quoi servons nous si le public, les fans, les supporters n'ont plus confiance dans la sincérité des résultats ! » Le boss de la Ligue, avocat de formation, a précisé que la LFP et la FFF se constitueraient partie civile dans cette affaire « pour défendre l'honneur du football. » « Et si des faits de corruption, de trucage, d'arrangements ou même de simples tentatives sont avérés, les instances de la LFP prendront les sanctions disciplinaires ou administratives, individuelles ou collectives, qui s'imposent avec la plus grande fermeté. » Par ailleurs, il n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes, qu'elles concernent cette affaire ou celle actuellement en cours à Marseille. Ce mardi, Thiriez voulait maîtriser son discours. De ce point de vue, il a réussi son opération de communication.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant