[Autres Sports] Corruption : Interpol s'en mêle

le
0
[Autres Sports] Corruption : Interpol s'en mêle
[Autres Sports] Corruption : Interpol s'en mêle

Interpol, organisation promouvant la coopération policière internationale, a émis des notices rouges à l'encontre de six personnes impliquées dans l'affaire de corruption qui secoue la FIFA. Jack Warner et Nicolas Leoz en font partie.

Jack Warner et Nicolas Leoz, ainsi que quatre autres personnes impliquées (Alejandro Burzaco, Hugo et Mariano Jinkis et José Margulies) dans l’affaire de corruption, de racket et de conspiration qui touche la FIFA, sont désormais dans le viseur d’Interpol. L’organisation facilitant la coopération policière internationale a émis mercredi des notices rouges à leur encontre. Ces notices correspondent à des avis de recherche internationaux ou des demandes d’extradition afin de faciliter leur identification et leur localisation. Comme le précis Interpol, « une notice rouge n’est pas un mandat d’arrêt international et Interpol ne peut pas contraindre un pays membre d’arrêter le sujet d’une notice rouge ».

Jack Warner, l’ancien vice-président de la FIFA, est impliqué dans la fameuse lettre adressée à Jérôme Valcke (secrétaire général de l’instance mondiale) qui prouve qu’il était au courant du versement de dix millions d’euros au programme de développement du foot dans les Caraïbes. Une somme payée par l'Afrique du Sud et qui pourrait être assimilée à un achat de vote.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant