[Autres Sports] Bleus : La carrière de Noah, sa " priorité "

le
0
[Autres Sports] Bleus : La carrière de Noah, sa " priorité "
[Autres Sports] Bleus : La carrière de Noah, sa " priorité "
Alors que le Directeur technique national, Patrick Beesley, souhaite avoir une réponse de Joakim Noah concernant l'Euro 2015 courant mars, le pivot des Bulls assure qu'il ne pourra se décider dans l'immédiat. Et que sa carrière à Chicago passera toujours avant les Bleus.

Patrick Beesley doit être déçu. Invité d'Alexandre Delpérier, mardi soir dans l'Access365, le Directeur technique national du basket français a répété que si Joakim Noah souhaitait participer aux Jeux olympiques de Rio, son rêve, il devrait avant cela jouer l'Euro 2015 cet été. Et prendre sa décision au mois de mars. Mais le joueur des Chicago Bulls ne l'entend pas de cette oreille. Interrogé par L'Equipe, Joakim Noah a affirmé qu'il ne pourrait « pas donner de réponse ». Opéré au genou gauche à l'intersaison et auteur d'un début de saison en demi-teinte, le pivot de 30 ans se considère ainsi « pas en position de prendre une décision », « physiquement mais aussi mentalement ».

Les Bulls avant les Bleus

Libre à l'été 2016, son premier objectif est en effet de retrouver un niveau de jeu comparable à celui de la saison dernière (47 double-doubles contre 13 cette année) afin de renégocier son contrat avec les Bulls. Et ça, Noah ne l'a jamais caché et continue de le répéter : « Ma priorité, c'est ma carrière ». Pas question, donc, de mettre en péril son retour en force en NBA. Patrick Beesley aura sa réponse lorsque le Français en saura davantage sur son état physique et son avenir à Chicago, sans en être le premier informé pour autant. Car si Noah est conscient du besoin d'avoir une réponse de son DTN, qui « fait son boulot » et « le fait bien », sa priorité à lui étant l'équipe de France, le pivot des Bleus à l'Euro 2011 compte avant tout discuter avec ses partenaires en sélection : « Avant de parler avec Patrick Beesley, de toute façon, je parlerai d'abord aux joueurs, que je respecte beaucoup. » Reste à savoir si la Fédération française de basket sera encline à allonger le délai qu'elle s'était accordé pour obtenir une réponse de l'intéressé. Et si Vincent Collet décide de faire appel à un autre pivot (Gobert, Ajinça, Lauvergne, ou encore Séraphin, Traoré ou Mahinmi), Noah se fera une raison : « Je comprends, voilà tout ». Un appel silencieux à tout ceux ne comprenant pas ses choix à lui.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant