[Autres Sports] Bastareaud : " Il faut revoir notre copie "

le
0
[Autres Sports] Bastareaud : " Il faut revoir notre copie "
[Autres Sports] Bastareaud : " Il faut revoir notre copie "
Déçu du résultat en Irlande mais aussi du contenu proposé par le XV de France, Mathieu Bastareaud a été l'un des premiers à tirer la sonnette d'alarme chez les Bleus, samedi soir, après la défaite à Dublin. Si l'état d'esprit est bon, la copie est à revoir pour le Toulonnais.

Mathieu Bastareaud, dans quel état d'esprit êtes-vous après cette défaite en Irlande ?
On est assez déçu de ce match et de la copie qu'on a rendue. Encore une fois, c'est décevant car on était venu ici pour faire quelque chose et on leur a rendu la tâche facile. On leur donne beaucoup de points et nous on n'arrive pas à imposer notre jeu.

Beaucoup d'envie mais aussi beaucoup d'erreurs individuelles et collectives...
Il y a eu un peu de tout. On ne peut pas nous enlever l'envie et l'état d'esprit. Comme contre l'Ecosse, on avait déjà eu ces problèmes de précision et de précipitation. On s'était dit que pour battre ces Irlandais, il fallait passer un cap et ça n'a pas été le cas aujourd'hui. Forcément il faut revoir notre copie. On va rentrer une semaine en club et si on a la chance de revenir, on va discuter entre nous et se dire les choses...

« Une impression qu'on joue avec le frein à main »

Pour se dire quoi ?
Je pense qu'il faut mettre plus de conviction dans ce qu'on fait. Ce n'est pas faute de tenter les choses mais il y a toujours cette impression qu'on joue avec un petit frein à main, et qu'on ne va pas au bout des choses. C'est dommage.

Est-ce un problème psychologique ou un problème de joueurs ?
Je ne sais pas si c'est un problème de joueurs. Sur le terrain, il y a des leaders, un capitaine, la charnière, et après on se doit de suivre. Parfois, par manque de lucidité, on s'éparpille un peu et c'est dommage.

Y'a-t-il déjà urgence ?
Non il n'y a pas le feu. Simplement, il faut qu'on aille tous dans le même sens. Ca peut paraître simple et basique, mais il faut travailler pour pouvoir atteindre un objectif commun. On le voit sur le terrain, c'est un peu fou-fou, un peu brouillon, alors qu'on a des systèmes assez simples à mettre en place.  

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant