[Autres Sports] Aulas fait le point sur les dossiers chauds du Mercato

le
0
[Autres Sports] Aulas fait le point sur les dossiers chauds du Mercato
[Autres Sports] Aulas fait le point sur les dossiers chauds du Mercato

Jean-Michel Aulas a fait un point ce jeudi sur les dossiers chauds du Mercato de l'Olympique Lyonnais. Lacazette, Labrune, Nkoulou ou Grenier : le président lyonnais n'a rien caché sur les ondes de Radio Scoop.

Tout pour garder Lacazette

Jean-Michel Aulas a assuré qu’Alexandre Lacazette serait toujours lyonnais la saison prochaine. Pour être certain de conserver son buteur, le président lyonnais ne s’en cache pas : il va revoir son statut à la hausse et très probablement son salaire. Aulas devrait rencontrer l’agent de Lacazette la semaine prochaine. « C’est le joueur phare de l’Olympique Lyonnais, c’est le numéro un donc on va lui donner un statut de numéro un. On va travailler pour lui donner ce statut de référence, tant en termes d’écoute et de partage avec le président, l’entraîneur et Bernard (Lacombe), et avec tout ce qui va avec. On va faire en sorte de lui donner les moyens d’être fier et heureux d’être à Lyon, et aussi de ne pas à avoir à regretter son choix. Je sais ce qu’Alexandre attend de moi et moi, je sais ce que je peux lui donner donc je n’ai pas d’inquiétude. Alexandre sera là à la tête de l’équipe. »

Grenier, c’est réglé

Après avoir enregistré l’arrivée de Jérémy Morel, Jean-Michel Aulas s’était fixé un objectif en particulier en ce début de Mercato : faire prolonger Clément Grenier. Depuis ce jeudi et la signature du meneur de jeu lyonnais pour deux ans de plus, le président rhodanien peut se frotter les mains. « Clément a annoncé de son lieu de vacances qu’il avait signé son contrat. Il m’a envoyé un petit message cette nuit pour me confirmer les choses. Il prolonge de deux ans son contrat, qui allait jusqu’au 30 juin 2016. Ça lui permettra de jouer l’Euro avec la France mais en étant lyonnais. C’est une bonne nouvelle pour lui car Lyon est un très grand club. Il n’aurait pas trouvé mieux ailleurs, peut-être même a-t-il regardé. C’est une très bonne nouvelle pour tout le club et une bonne nouvelle que cela se soit fait très rapidement. Mais de toute façon, je n’étais pas inquiet car Clément m’avait dit qu’il ne partirait jamais libre de l’Olympique Lyonnais. J’ai confiance en Clément et dans ce qu’il dit, donc je savais que cela ne serait pas le cas. J’étais vraiment très ému qu’il me parle de son club de cœur dans son message de cette nuit. »

Nkoulou, cible toujours privilégiée

Parmi les joueurs dans le viseur de l’Olympique Lyonnais pour la saison prochaine figure Nicolas Nkoulou. Jean-Michel Aulas a confirmé que l’OL aimerait beaucoup s’attacher les services du défenseur central marseillais. Mais affirme dans le même temps qu’il n’en fera pas une maladie si Nkoulou choisit de rester sur le Vieux Port ou de rejoindre un autre club que Lyon. « Si Nkoulou part de Marseille, je pense qu’il sera intéressé par Lyon. C’est ce que m’a dit son agent. S’il ne part pas, il attendra un an pour être libre. Et dans un an, il nous intéressera certainement à nouveau. Entre temps, on trouvera une solution, avec un prêt d’un très grand joueur qui viendra définitivement ou temporairement renforcer l’Olympique Lyonnais. Mais Nkoulou fait partie des joueurs que tout le monde aimerait avoir dans son effectif. Il ne faut pas faire de polémique de choses qui sont tout à fait naturelles. Qu’on s’intéresse à un bon joueur, c’est naturel. Qu’il soit à Marseille, tant mieux pour eux, car il vaut mieux faire envie que pitié. »

Pas de guerre déclarée à Labrune

Sans mettre de côté son ironie légendaire, Jean-Michel Aulas a évoqué les tensions qui opposent les camps lyonnais et marseillais sur fond de Mercato depuis la fin de la saison. Le président lyonnais assure que si l’OL s’intéresse à des joueurs marseillais, ce n’est pas du tout dans le but de cultiver un conflit avec l’OM. Aulas serait juste un fan de la première heure du club marseillais et de ses joueurs. « La guerre n’est pas du tout déclarée. Vincent Labrune est vraiment quelqu’un de sympathique. Il a moins d’expérience que moi donc c’est normal qu’il ait envie de regarder un peu comme je pratique pour essayer de s’en inspirer. Et je ne vais pas lui donner tort. Pour défendre ses acquis, il faut quelques fois aller faire la guerre à l’extérieur. C’est normal. Nous, ce n’est pas notre cas. On a envie d’avoir d’excellentes relations avec Marseille. Quelques fois, on est un peu concurrents sur le terrain donc ça peut expliquer ce qui vous apparaît être des réactions vis-à-vis de Marseille. Mais en fait non. Franchement, j’ai beaucoup d’admiration pour ce club, qui a été le plus grand club français à une époque. Il s’avère qu’ils ont plusieurs joueurs libres. Je ne sais pas si on aura les moyens de les convaincre mais ce sont en tout cas des joueurs de qualité et c’est normal qu’on s’y intéresse. Je ne pense pas que Vincent Labrune ait fait des reproches au CSKA Moscou, aux clubs turcs, mexicains ou italiens qui s’y sont intéressés. »

Des départs ?

Il est beaucoup questions d’arrivée en ce début de Mercato lyonnais. Beaucoup moins de départ. Un sujet pas d’actualité à en croire Jean-Michel Aulas, qui évoque toutefois le dossier Henri Bedimo, appelé à partir après l’arrivée de Jérémy Morel. « En ce qui nous concerne, on ne met personne dehors, c’est pour ça qu’on recrute de manière progressive et de manière à ne pas avoir de sureffectif. Ceci étant, on a 33 joueurs aujourd’hui, il en faudra 33 ou 35. S’il y en a qui partent, ils seront remplacés et s’ils ne partent pas, ils feront partie de l’effectif, mais pas avec la certitude d’être titulaires. Bedimo ? Il lui reste un an de contrat, il arrive dans la dernière partie de sa carrière. Puisque Mahamadou Dabo était en fin de contrat, il fallait un remplaçant, on l’a trouvé. Après, il y aura concurrence pour le poste. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant