[Autres Sports] Adil Rami rêve toujours de participer à l'Euro 2016

le
0
[Autres Sports] Adil Rami rêve toujours de participer à l'Euro 2016
[Autres Sports] Adil Rami rêve toujours de participer à l'Euro 2016
Alors qu'il n'a plus joué en équipe de France depuis le match amical au Brésil en juin 2013, le défenseur du Milan AC Adil Rami (29 ans, 26 sélections) rêve de disputer l'Euro 2016 avec les Bleus.

Raphaël Varane, Mamadou Sakho, Eliaquim Mangala, Laurent Koscielny, Jérémy Mathieu, Mapou Yanga-Mbiwa, Loïc Perrin... La liste des défenseurs centraux appelés en équipe de France ces derniers mois par Didier Deschamps est longue. Pourtant, aucune trace d'Adil Rami. Le défenseur du Milan AC (29 ans, 26 sélections, 1 but), inamovible aux côtés de Philippe Mexès sous l'ère Laurent Blanc, n'a plus porté le maillot bleu depuis le match amical joué au Brésil le 9 juin 2013 (défaite 3-0). Après cette mauvaise tournée sud-américaine en sélection, Adil Rami avait vécu une période très délicate avec son club de Valence. Il avait finalement été prêté, puis transféré au Milan AC.

Des stats encourageantes

Cette saison, l'ancien Lillois a déjà disputé 16 matchs de Serie A, et le natif de Bastia ne trouverait pas illogique que Didier Deschamps fasse appel à lui. « Je n'ai pas fait une croix sur l'équipe de France, j'espère toujours, explique-t-il dans les colonnes de L'Equipe. L'important, c'est de jouer. Comparé à certains défenseurs, j'ai de bonnes stats. J'attends avec impatience le grand retour du Milan, et là on fera le point. Je ne revendique absolument rien ». Si l'on compare avec les statistiques des autres défenseurs centraux français, Adil Rami s'en sort en effet plutôt bien. Raphaël Varane et Jérémy Mathieu ont disputé respectivement 13 et 15 matchs de Liga, Mamadou Sakho 10 en Premier League, tandis que Laurent Koscielny et Eliaquim Mangala en ont eux disputés 13. Mapou Yanga-Mbiwa a lui joué 15 matchs de Serie A et Loïc Perrin 16 de Ligue 1, même s'il n'a encore jamais joué une minute avec les Bleus.

« J'étais devenu LE défenseur de l'équipe de France »

Malgré tout, Rami évolue dans une équipe actuellement 8eme de Serie A, qui ne dispute pas de Coupe d'Europe. Et ses dernières performances en Bleu, même si elles remontent à plus d'un an et demi, n'ont pas laissé un souvenir impérissable. « Le destin m'a écarté des Bleus, je l'accepte, poursuit l'ancien Lillois. J'ai fait deux ans d'invincibilité avec l'équipe de France, où j'ai presque toujours joué, avec Laurent Blanc. J'étais devenu LE défenseur de l'équipe de France. Et il a suffi de trois matchs moyens de ma part... A l'Euro, j'étais carbonisé, j'avais joué plus de 60 matchs pendant la saison (il a disputé intégralement les quatre matchs des Bleus à l'Euro 2012, ndlr). »

« J'arriverai comme une boule de bowling qui fait tout tomber ! »

A défaut d'avoir joué le Mondial 2014 au Brésil, Adil Rami se voit donc bien jouer l'Euro 2016 en France. « Bien sûr que l'Euro reste un objectif. Je suis attaché à ce maillot. (...) Avec les Bleus, j'ai un goût d'inachevé, reconnaît-il. Si un jour je dois retourner en équipe de France, ça me fera plaisir. Et je pourrai rebattre les cartes, parce que la concurrence ne me fait pas peur. J'arriverai comme une boule de bowling qui fait tout tomber ! » A un mois et demi du prochain match des Bleus, contre le Brésil au Stade de France, les quilles sont prévenues...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant