[Autres Sports] A.Pinturault : " Mes championnats du Monde ne sont pas fabuleux "

le
0
[Autres Sports] A.Pinturault : " Mes championnats du Monde ne sont pas fabuleux "
[Autres Sports] A.Pinturault : " Mes championnats du Monde ne sont pas fabuleux "
Joint par téléphone par Alexandre Delpérier, mercredi soir pendant l'Access365, Alexis Pinturault est revenu sur ses championnats du Monde à Beaver Creek. Avec une médaille de bronze en slalom géant, mais une 5eme place en super-combiné et un abandon en slalom, le Français a estimé qu'il aurait pu mieux faire.

Alexis Pinturault, avec une médaille de bronze en géant, quel bilan dressez-vous de ces mondiaux ?
Je dirais qu'ils sont corrects. Ils ne sont pas fabuleux, car j'avais aussi d'autres opportunités. Après, je n'ai pas non plus été épargné par les pépins physiques là-bas. La deuxième semaine j'avais la grippe, donc c'est vrai que je n'étais pas dans les meilleures conditions, surtout que là-bas on est à 3 500 mètres d'altitude. C'était éprouvant. Par contre, le super-combiné, c'est sûr que je fais une super descente devant les vainqueurs du jour, c'est-à-dire que j'avais de l'avance sur ceux qui ont terminé devant moi au slalom. Mais malheureusement le slalom ne m'a pas souri dans des conditions qui n'étaient pas évidentes, voire très compliquées. Les conditions de neige étaient exécrables et j'étais très mal préparé malheureusement.

Lequel des deux échecs vous a le plus marqué : le super-combiné ou le slalom ?
Je dirais le super-combiné parce que j'ai eu la sensation que c'était un coup du sort, c'est-à-dire que la descente j'étais bien placé, tout restait à faire dans le slalom... et puis je ne fais pas de faute dans le slalom mais je me retrouve à la 5eme place, à pas grand-chose du podium. Cela a été un coup dur. Le slalom j'étais aussi dans le coup, médaillable, mais il restait la deuxième manche où tout le monde était extrêmement serré et rien n'était évident.

Comment avez-vous vécu la pression de ces mondiaux par rapport aux JO ?
En ayant vécu les Jeux Olympiques, c'est vrai que cela n'a rien à voir. Aux Jeux Olympiques il y a quand même énormément de télés et de médias. Bien entendu aux championnats du Monde il y en a aussi beaucoup, mais on sent quand même tout de suite qu'il y a un peu moins de pression médiatique qu'aux JO. Tout simplement aussi parce qu'il n'y a pas cette délégation française, on ressent aussi qu'on en parle moins dans les médias en général.

« Aller chercher des podiums»

Comment jugez-vous de façon plus globale votre saison ?
Pour le moment, elle est plutôt bonne. C'est sûr qu'il y a des hauts et des bas, mais elle est plutôt bonne. Une seule victoire hélas, mais il y a quand même six podiums, c'est encourageant. Bien entendu, le but sera maintenant d'être le plus souvent possible sur le podium, parce que c'est ce que fait en ce moment le grand favori Marcel Hirscher.

Quels sont les objectifs pour la fin de saison ?
Continuer sur cette lancée et aller chercher des podiums. Il reste encore quelques échéances donc si on peut aller chercher quelques victoires qui manquent un peu, ça ne serait pas mal.

Avec la finale de la Coupe du Monde à Méribel... C'est toujours quelque chose de skier en France ?
Oui, Méribel est le seul endroit où il y aura la Coupe du Monde en France car Val d'Isère a été annulé. Et puis là cela ne sera pas qu'une seule course sur un seul week-end, mais ce sera toute une semaine, où il y aura filles et garçons. C'est une très bonne chose pour le ski alpin en France.

« Jean-Baptiste Grange a fait du bien à tout le groupe »

Un petit mot sur le titre de Jean-Baptiste Grange, qu'est-ce que cela vous a fait ?
Cela m'a fait chaud au c½ur. JB revient de loin, comme d'autres dans le groupe, comme Julien Lizeroux, et il est remonté sur le toit du Monde dans la discipline du slalom. C'est une très belle chose. Cela fait du bien à tout le groupe, au lieu qu'il n'y ait qu'une seule personne ou deux qui fassent des résultats. Malheureusement, chez les femmes le bilan a été moins bon.

Avec trois médailles ces mondiaux sont-ils réussis pour la France ?
Pour la France non. Après il faut voir individuellement, c'est-à-dire que pour les hommes je dirais que le bilan est correct. Chez les femmes il y a eu zéro médaille c'est moins bon.

L'Access365 est présenté par Alexandre Delpérier du lundi au jeudi de 18h à 19h30 et de 19h30 à 21h.

Sport365 est disponible sur Orange (canal 89), Free (canal 140), Numéricable (canal 157), Canal Sat (canal 124), SFR (canal 74) et Bouygues Telecom (canal 63).

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant