Autour d'Alain Juppé, des fidèles mais pas de vrai réseau

le
4

Alain Juppé, combien de divisions ? S'il est aujourd'hui la personnalité de droite la plus populaire auprès des Français, l'ancien Premier ministre n'a guère de troupes et n'a jamais vraiment cherché à entretenir un réseau. Une carence qui risque d'être un handicap dans la perspective de la primaire de 2016. « La primaire ne se gagnera pas seulement sur les réseaux, commente- t-on dans son entourage, mais il va agréger des gens autour de lui. C'est à la fin qu'on compte les points. » « A ce stade, il a peut-être peu de gens autour de lui, mais ils sont solidement installés autour de lui, tempère le député Edouard Philippe. Il serait faux d'imaginer qu'il est seul. » Juppé a pourtant un fonctionnement de solitaire. C'est sur son blog, et sans prévenir ses amis, qu'il a décidé d'annoncer le 20 août sa candidature à la primaire. C'est également sur son blog qu'il vient d'annoncer le lancement de son microparti, AJ pour la France. « Juppé, c'est un cerveau naturel, mais pas un chef naturel », tacle un ex-chiraquien qui soutient Sarkozy.

Son mentor, Jacques Chirac, le soutient

A l'Assemblée, Juppé peut compter sur son ami Edouard Philippe, maire du Havre, qui fut son directeur général à l'UMP en 2002, le fidèle Benoist Apparu, député de la Marne, et sur Hervé Gaymard, député de Savoie. La cheville ouvrière de l'équipe Juppé, c'est Gilles Boyer, qui l'a rejoint en 2002 comme directeur de cabinet à la mairie de Bordeaux. Il est aujourd'hui son principal conseiller politique.

Dans les soutiens de poids, au moins symboliques, de Juppé, il faut bien entendu mettre son mentor, Jacques Chirac. L'ancien chef de l'Etat reste très attaché à celui qu'il a autrefois qualifié de « meilleur d'entre nous ». Il vient d'ailleurs de renouveler ce soutien. « J'ai toujours su qu'Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France. Peu de chose pouvait me faire plus plaisir pour moi-même et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2723293 le samedi 11 oct 2014 à 10:07

    Le plus compétent, le plus sage, le plus courageux.Les cours de récré c'est fini !

  • frk987 le samedi 11 oct 2014 à 08:20

    Moralité : dans la liste des présidents de la V eme, ça s'est mal terminé pour 4 présidents et je ne compte pas celui en place qui n'est ni spécialement âgé, ni spécialement malade mais seulement totalement incompétent. Donc de la liste il reste VGE et NS, maigre bilan depuis 1958. Le suffrage universel direct n'est certainement pas étranger à cette hécatombe.

  • frk987 le samedi 11 oct 2014 à 08:17

    Pardon j'oubliais Chirac dans la liste.

  • frk987 le samedi 11 oct 2014 à 08:15

    Les deux handicaps majeurs de Juppé : son âge et le soutien de Chirac qui n'est plus dans l'état intellectuel de le faire. Elire un président qui attendrait l'âge limite pour lire le journal de Tintin pour les jeunes de 7 à 77 ans, ce n'est pas sérieux. Des présidents âgés et malades, on ne sait élire que cette catégorie. De Gaulle, Pompidou, Mitterrand, 3 présidents inaptes en fin de mandat, on en veut un quatrième ?