Autoroutes : Valls écarte une hausse des tarifs des péages en 2015

le , mis à jour à 18:49
3
Autoroutes : Valls écarte une hausse des tarifs des péages en 2015
Autoroutes : Valls écarte une hausse des tarifs des péages en 2015

Pour 2015, c'est non. Manuel Valls l'a assuré ce mercredi matin : il n'y aura pas de hausse des tarifs autoroutiers cette année. En début de semaine, des informations de presse faisaient état d'une hausse de 0,57% à venir dans les prochaines semaines. «Les discussions se poursuivent. Aucun accord n'est conclu à ce stade», avait réagi, lundi soir, l'entourage du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

Cette déclaration du Premier ministre vient conforter la position de Ségolène Royal, ministère de l'Ecologie en charge des Transports. A l'automne, l'annonce par les sociétés d'autoroutes d'une revalorisation des tarifs au 1er février avait provoqué un tollé, notamment après la publication d'un rapport de l'Autorité de la concurrence dénonçant «la rentabilité exceptionnelle» de ces entreprises. Ségolène Royal avait même menacé, en cas de hausse, de revoir les concessions des sociétés d'autoroutes signées en 2006.

A l'Assemblée nationale, la ministre a d'ailleurs assuré que le gel des tarifs de péages autoroutiers annoncé par le Premier ministre pour 2015, ne sera pas rattrapé en 2016.

Aucun accord trouvé, selon les sociétés d'autoroutes 

Ce mercredi, Manuel Valls a également annoncé «500 millions d'investissements supplémentaires dans les infrastructures et les projets de transports, dont 300 millions à l'Afitf (agence de financement des infrastructures de transport de France) sur trois ans». Cet établissement public est chargé de coordonner le financement de grands projets d'infrastructures, notamment autoroutiers.

Le Premier ministre a aussi annoncé que le «plan de travaux autoroutiers a été validé» et représentera «3,2 milliards d'euros d'investissements». «Les discussions sont en cours avec les sociétés d'autoroutes, les travaux doivent être lancés au plus vite», a-t-il ajouté. Selon le Premier ministre, des «travaux concrets» comme «la rénovation des routes nationales ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le mercredi 8 avr 2015 à 19:57

    Le gouvernement ne respecte pas le contrat passé avec les sociétés d'autoroutes. La justice sera saisie est au bout du compte, l'Etat français sera condamné et paiera arriérés et amendes. En somme c'est le contribuable et la dette qui paieront...sous le gouvernement qui succède à aux buses qui gouvernent aujourd'hui.

  • Alex282 le mercredi 8 avr 2015 à 19:21

    Suite au prochain épisode !!

  • saggy le mercredi 8 avr 2015 à 19:09

    ben oui !:il vaut mieux donné de l'argent à France Inter !!! et nos autoroutes seront moins bien entretenues donc accidentogènes !!!