Autoroutes/Tarifs-L'Asfa menace d'une procédure contentieuse

le
3

PARIS, 27 janvier (Reuters) - L'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) a menacé d'engager une procédure judiciaire contre le gel des taris autoroutiers au 1er février annoncé un peu plus tôt par Matignon. ID:nL6N0V62M0 Les concessionnaires autoroutiers Vinci SGEF.PA , Eiffage FOUG.PA et Abertis ABE.MC ont engagé des discussions avec l'Etat pour tenter de sortir de la crise actuelle sur le régime des concessions. Elles n'étaient pas hostiles à un gel des péages en 2015, mais à condition que celui-ci soit compensé par un lissage des hausses de tarifs sur plusieurs années et qu'il s'inscrive dans le cadre d'un accord global. "À ce jour, les sociétés n'ont pas reçu de réponse formelle sur ces propositions. Elles apprennent par la presse, au mépris des règles de communication financière imposées par l'AMF, la décision de geler l'augmentation contractuelle des tarifs prévue le 1er février prochain", a déclaré l'Association dans un communiqué. "Les sociétés regrettent profondément cette décision unilatérale qui décrédibilise de façon durable la signature de l'État pour les contrats de partenariat public-privé et introduit une incertitude pour les entreprises et leurs actionnaires (...) il leur appartient, pour préserver leurs droits, d'entamer sans attendre une procédure contentieuse", a ajouté l'Asfa. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2931816 le mardi 27 jan 2015 à 16:31

    L'état va encore se faire condamner pour le non respect de sa signature,et au final cela nous coutera encore plus cher :hausse rétablie puis dédommagement des compagnies par nos impots !!

  • M5144843 le mardi 27 jan 2015 à 16:06

    Normal ils se sont gavés pendant des années en augmentant leurs tarifs bien au dessus de l'inflation! Peut être avec la complicité d'anciens ministres gros actionnaires dont je ne citerai pas les noms mais qui sont connus!

  • M4709037 le mardi 27 jan 2015 à 15:20

    c'est vrai, mépris de la signature et attitude cavalière de l’État.