Automobiliste et garagiste : les devoirs (2/2)

le
0
DROIT DE LA ROUTE - Face aux obligations faites au professionnel de la réparation automobile, l'usager bénéficie de droits plus étendus qu'il ne le suppose.

Face aux obligations faites au professionnel de la réparation automobile, l'usager bénéficie de droits plus étendus qu'il ne le suppose.

En pratique

En règle générale, aucun travail ne peut être effectué - et à plus forte raison facturé - s'il n'a pas été expressément accepté par le client ( voir notre édition précédente ). Une exception: les opérations habituelles d'entretien (vidange, graissage) pour lesquelles une trace écrite n'est pas obligatoire. En cas de réparation complémentaire (intervention additionnelle ou changement de nouvelles pièces défectueuses) dont la nécessité ne se révèle qu'en cours de travaux, le client doit en être impérativement tenu informé par le spécialiste.

Si l'automobiliste a des droits, il est aussi soumis à des devoirs. S'il ne règle pas la facture de la réparation, le professionnel est autorisé à retenir son véhicule jusqu'à règlement complet de celle-ci. En cas de contestation après exécution des tra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant