Automobile : PSA va supprimer près de 100 postes à Poissy

le
0
Automobile : PSA va supprimer près de 100 postes à Poissy
Automobile : PSA va supprimer près de 100 postes à Poissy

Le spectre d'un scénario à la Aulnay-sous-bois, un an après la fermeture définitive du site PSA, inquiète les syndicat. La direction de PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi en comité d'entreprise la suppression avec reclassement de près de 100 postes dans l'emboutissage sur le site de Poissy (Yvelines), ravivant l'inquiétude du syndicat CGT qui y voit le début d'«un vaste plan de suppression d'emplois».

«Il a été annoncé le très probable arrêt de l'équipe de nuit de l'emboutissage. Aujourd'hui, les volumes d'emboutissage ne justifient plus la présence de trois équipes», a expliqué un porte-parole du site automobile, d'où sortent actuellement les Peugeot 208 et les Citroën C3, DS3 et DS3 cabriolet. Le site de Poissy compte 5500 salariés, selon la CGT.

La CGT craint le début d'un plan social

«98 emplois vont être supprimés dans l'opération. La direction ferait la promesse d'en reclasser 43 en interne laissant dans l'incertitude les 55 restants», s'inquiète de son côté le syndicat CGT dans un communiqué. «Les salariés - des CDD - seront reclassés soit dans l'usine, soit dans un autre site du groupe», a assuré le porte-parole du site, précisant qu'ils bénéficieront également du «dispositif d'accompagnement du groupe» tels que les congés seniors.

«Cette annonce s'inscrit dans la recherche permanente d'amélioration de la compétitivité du site», a-t-il justifié, assurant que «personne ne sera laissé sur le bord du chemin». Mais pour la CGT, 2e syndicat du site derrière FO, «c'est le début d'un vaste plan de suppression d'emplois, conséquence du passage en mono-flux, un piège mortel pour les emplois».

Des restructurations prévues en 2015

PSA Peugeot Citroën va supprimer en janvier 2015 une des deux lignes de montage de son usine yvelinoise avec l'objectif de faire tourner à plein ce site spécialisé dans les petites voitures, sans impact sur la main-d'oeuvre de production, selon la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant