Automobile: PSA pourrait supprimer 2000 postes en 2017

le , mis à jour à 10:22
0
Automobile: PSA pourrait supprimer 2000 postes en 2017
Automobile: PSA pourrait supprimer 2000 postes en 2017

Le Comité d'entreprise extraordinaire au siège de PSA Peugeot Citroën, ce lundi après-midi, risque d'être agité. Même si le groupe automobile voit ses résultats financiers reprendre des couleurs avec un bénéfice net au premier semestre 2016 de 1,21 milliard d'euros, le constructeur pourrait à nouveau tailler dans ses effectifs l'an prochain.

 

Selon France Info, le constructeur pourrait supprimer 2 133 postes dans ses usines via un plan de départs volontaires non-remplacés, des pré-retraites et des congés longue durée. Le groupe ne prévoit pas de licenciements secs. Dans le détail, 1 025 départs volontaires ne seront pas remplacés, auxquels il faut ajouter 983 congés seniors (des pré-retraites pour les ouvriers les plus âgés), ainsi que 125 congés longue durée.

 

 

 

Dans «l'Express», la direction de PSA «dément tout plan de suppression de postes.» Pour autant, le groupe confirme qu'il sera question d'un bilan de l'emploi dans le groupe avec des nouvelles plutôt favorables d'ailleurs.»

 

Reste qu'au bord du dépôt de bilan il y a quatre ans, le groupe PSA a déjà supprimé 17 000 postes pour se remettre en selle. Mais aujourd'hui, le groupe doit faire face à plusieurs difficultés. Pendant sa période de crise, les marques de PSA ont pris du retard sur le lancement de nouveaux produits. Le groupe, qui a longtemps été le premier constructeur automobile français, est en train de se faire rattraper par Renault (dont Dacia) au classement des immatriculations dans l'Hexagone. Sur les neuf premiers mois de l'année, PSA a immatriculé près de 520 000 voitures particulières neuves en France, une progression de seulement 2,6 % dans un marché en croissance moyenne de 6,3 %. Parallèlement, Renault en a immatriculé presque 485 000, mais sa progression sur neuf mois est de 9,2 %, et il a doublé son rival sur les ventes de septembre.

 

Au Mondial de l'automobile, Carlos Tavares s'est voulu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant