Automobile : les ouvriers sud-africains durcissent la grève

le
0
Le pays, premier producteur automobile du continent africain, enregistre chaque jour un manque à gagner équivalent à 3000 voitures soit 600 millions de rands (45 millions d'euros).

«La grève se poursuit» et les responsables syndicaux ont organisé une téléconférence pour discuter des moyens d'«intensifier» la mobilisation, a affirmé Mpumzi Matungo, trésorier du syndicat national de la métallurgie NUMSA. Les ouvriers réclament une augmentation d'au moins 14%, alors que les employeurs ont offert 8% avec effet rétroactif au 1er juillet. C'est ce désaccord qui a déclenché la grève en début de semaine alors qu'aucune nouvelle discussion n'a été lancée depuis. Des centaines d'ouvriers en tee-shirts et bérets rouges, ont chanté et dansé en se rassemblant mardi devant l'usine Ford de Mamelodi dans la banlieue de la capitale sud-africaine Pretoria.

Avec cette grève, l'Afrique du Sud, premier producteur automobile du continent africain, enregistre chaque jour un m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant