Automobile : léger coup de frein sur les nouvelles immatriculations en mai

le
0
Automobile : léger coup de frein sur les nouvelles immatriculations en mai
Automobile : léger coup de frein sur les nouvelles immatriculations en mai

Les nombreux ponts et les départs en vacances au mois de mai n'ont pas été propices à la vente de voitures neuves. Après deux fortes hausses, en mars et avril avec des progressions de 8,9% et 5,8%, les immatriculations en mai ont subi un coup de frein avec une hausse limitée à 0,1% par rapport à la même période de 2013, avec 143 573 véhicules vendus.

Malgré cette situation, les marques françaises reprennent des couleurs et résistent mieux que les constructeurs étrangers. Les ventes de PSA Peugeot-Citroën et de Renault ont progressé respectivement de 3,9% et de 9%. Selon le Comité des constructeurs français (CCFA), Peugeot profite de la montée en puissance des ventes de la 2008, son faux petit 4X4 urbain (23 900 immatriculations en mai) mais aussi des bonnes performances de la 208 et du lancement réussi de sa nouvelle 308. De son côté, le groupe Renault surfe toujours sur la vague des voitures low cost avec les modèles de sa filiale roumaine Dacia dont les ventes ont progressé de 10,5% au mois de mai. La marque au losange profite aussi de la bonne tenue de son Captur, avec 24 100 immatriculations.

Autre signe encourageant: la production automobile sur le territoire français est fortement repartie à la hausse au premier trimestre 2014. Selon le CCFA, les usines hexagonales ont sorti 415 620 véhicules, soit une hausse de 18% par rapport à la même période de 2013. Chez PSA, la hausse est même de 21,3% alors qu'elle est plus modérée chez Renault où les effets de la production du nouveau Master, dans l'usine de Sandouville (Seine-Maritime) ne sont pas encore visibles.

A l'inverse, les immatriculations des groupes étrangers ont reculé de 6,2% sur le mois écoulé, avec toutefois d'importantes différences selon les marques. Si Volkswagen, grâce à son Tiguan, limite la casse avec une légère hausse de 1,9% de ses ventes, deux chutes spectaculaires sont à signaler: Malgré d'importants efforts de communication, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant