Automobile : le bilan de Goldman Sachs après les semestriels

le , mis à jour le
0
Goldman Sachs a confirmé ses recommandations sur les constructeurs automobiles européens. (© Peugeot / Renault / Dimitri Delmond)
Goldman Sachs a confirmé ses recommandations sur les constructeurs automobiles européens. (© Peugeot / Renault / Dimitri Delmond)

Premier semestre à haut régime. Les résultats publiés ces dernières semaines par les constructeurs automobiles européens au titre des six premiers mois de l’année ont majoritairement dépassé les attentes des analystes. Mais ces bonnes surprises au niveau des performances financières ne se sont pas nécessairement traduites par des gains significatifs sur le terrain de la Bourse. Depuis le début du mois de juillet, le compartiment automobile européen a, en effet, ralenti de 3,8% alors que l’indice de référence Euro Stoxx des grandes valeurs a progressé de 4,8%.

Bloc "A lire aussi"

Coup de frein en Chine ? Les constructeurs européens sont logiquement très exposés au premier marché mondial pour l’automobile. Dans leurs comptes, cet ancrage est sensible tant sur une base consolidée, puisqu’ils vendent en Chine des véhicules assemblés ailleurs et donc importés, que par le biais des mises en équivalence, puisque ces mêmes constructeurs intègrent la quote-part des bénéfices de leurs coentreprises dans l’empire du Milieu. Alors quand le marché final chinois tousse, c’est toute l’industrie automobile qui s’enrhume. Certains acteurs européens tels Audi et sa maison-mère Volkswagen ont d’ailleurs annoncé ressentir quelques symptômes… L’évolution des ventes de véhicules en Chine est donc un indicateur placé sous haute surveillance par les investisseurs. Dans ce

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant