Automobile: la guerre des prix fait rage en Allemagne

le
0
Le phénomène de la voiture quasi-neuve vendue en occasion s'amplifie en Allemagne. VanHart/shutterstock.com
Le phénomène de la voiture quasi-neuve vendue en occasion s'amplifie en Allemagne. VanHart/shutterstock.com

(Relaxnews) - Un tiers des voitures neuves vendues en Allemagne en septembre l'ont été comme voitures d'occasion "zéro kilomètre", c'est-à-dire à prix réduit, signe des difficultés grandissantes rencontrées par les constructeurs sur le marché allemand.

En septembre, 83.752 véhicules neufs ont été immatriculés au nom de leurs constructeurs ou de celui de leurs distributeurs, soit 33,5% des ventes réalisées le mois dernier dans le pays, selon une étude du Centre de recherche automobile CAR de Duisbourg-Essen, publiée mardi.

Cette technique permet aux concessionnaires de proposer des rabais allant jusqu'à 20% pour une voiture ayant très peu de kilomètres.

Si le phénomène n'est pas nouveau, il s'amplifie à mesure que s'aggrave la crise des ventes en Europe, atteignant en septembre un plus haut depuis l'été 2007, d'après les chiffres du CAR.

"La marque Volkswagen illustre à quel point le marché allemand est devenu difficile", estime Ferdinand Dudenhöffer, directeur du centre de recherche. "Par le passé, VW a toujours été prudent" avec cette technique de vente, indique-t-il.

Le mois dernier pourtant, le fabricant de la Golf a écoulé 36,3% de ses voitures neuves de cette façon, bien davantage qu'au cours des dernières années, période étudiée par le CAR.

Cela "démontre que les réticences des consommateurs ont aussi atteint Wolfsbourg", siège du groupe Volkswagen, numéro un européen, commente l'expert automobile, qui y voit "un signe inquiétant".Volkswagen n'est pourtant ni un cas isolé, ni un cas extrême.

La marque italienne Alpha Romeo ou l'américaine Chevrolet ont utilisé cette stratégie commerciale pour plus de 60% de leurs ventes en Allemagne en septembre.

L'italienne Fiat (48,9%), les françaises Peugeot (47,3%) et Citroën (43,5%), la sud-coréenne Hyundai (44,5%) et même la marque de luxe Porsche (37,1%) dépassent Volkswagen sur ce terrain.

Les japonaises Nissan (30,4%) et Toyota (28,5%), la française Renault (27,5%) ou les marques allemandes haut de gamme Mercedes (26,7%), Audi (24,9%) et BMW (23,7%) y ont moins eu recours, selon l'étude.

En Allemagne, les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 10,9% en septembre, ce qui constitue leur troisième repli d'affilée. Sur les neuf premiers mois de l'année, elles ont reculé de 1,8% dans le pays, à 2,36 millions d'unités.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant